Archive for the ‘Humour’ Category

Coluche et les Restos du Coeur

lundi, 28 septembre 2015
Coluche

Coluche

En France, comme en Irlande, la crise économique a fait beaucoup de victimes.  Selon l’INSEE,  il y a peut-être 150.000 personnes sans domicile fixe (SDF) en France dont 15.000 à Paris. Non seulement le nombre de personnes SDF ne cesse d’augmenter mais il y a aussi de plus en plus de familles qui n’ont pas les ressources financières qui leur permettraient de manger trois repas par jour.

Une des organisations caritatives qui travaillent avec les sans-abri et les pauvres c’est Les Restaurants du Coeur. Fondée il y a trente ans en septembre 1985 par l’humoriste Coluche, cette organisation a pour but « d’aider et d’apporter une assistance bénévole à des personnes démunies…notamment par l’accès à des repas gratuits. » Chaque année, les Restos du Coeur distribuent environ 130 millions de repas; depuis leur création les Restos ont distribué plus d’un milliard de repas aux 8,5 millions de Français qui vivent sous le seuil de la pauvreté.

Coluche en salopette

Coluche en salopette

Mais qui était Coluche? Né à Paris en 1944, Coluche (de son vrai nom Michel Colucci) est l’un des humoristes préférés des Français. Il fait ses débuts dans le music-hall mais il reconnaît presque tout de suite qu’il a plus de talent pour l’humour que pour la musique. Il décide de changer de nom et prend le pseudonyme Coluche – on trouve souvent le suffixe -uche en argot français: Amerluche (un Américain), guenuche (une petite femme laide), et, mon préféré, trucmuche pour désigner une chose ou une personne dont on ne connaît pas le nom. Il s’habille en salopette à rayures bleues et tee-shirt jaune et il met du maquillage pour avoir le nez rouge d’un clown… ou d’un poivrot. Dans ses sketchs il vise l’hypocrisie, les hommes politiques, la morale et la religion.

En 1980, il annonce son intention de se présenter à l’élection présidentielle de 1981. Son programme: «Je vais foutre la merde ». Sa décision sème la panique chez la classe politique qui la qualifie d’une blague ou d’un coup de publicité. Pourtant, quelques mois plus tard il se retire de la campagne présidentielle après la mort de son régisseur, René Gorlin.

En septembre 1985, lors d’une interview à la radio il annonce « J’ai une petite idée comme ça… s’il y a des gens qui sont intéressés pour «sponsorer» une cantine gratuite qu’on pourrait commencer par faire à Paris » et, comme par magie, les Restos du Coeur sont nés.

Obsédé par les motos et par la vitesse, Coluche bat en 1985 le record du monde de vitesse sur un circuit de moto en Italie atteignant 252,087 km/h. Mais en juin 1986, alors qu’il circule sur sa Honda 1100 près de Grasse, il entre en collision avec un camion de 38 tonnes qui lui coupe la route. Il meurt instantanément.

En 1988, l’Assemblée nationale, et la France, lui rend un dernier hommage en votant la « loi Coluche » qui exonère d’impôts les sommes versées à une organisation caritative.

Pour les textes des sketchs de Coluche, cliquez ici. Attention, interdit aux mineurs – trop de gros mots!

À vous maintenant…

Répondez aux questions suivantes (extrait des infos de 20h – France 2):

  1. What did Coluche not think was ‘normal‘ (acceptable) in France?
  2. How do we know Restos du Coeur was not intended to be a long-term project?
  3. How many people were helped in their first year?
  4. How many people are helped currently each year?
  5. How have the numbers of volunteers increased?

Qui est…Philippe Bouvard?

jeudi, 26 juin 2014

 

Philippe Bouvard

Philippe Bouvard

Philippe Bouvard est journaliste, humoriste, ancien patron de théâtre de music-hall, auteur de cinquante-cinq livres, mais surtout animateur de  l’émission phare de RTL, Les Grosses Têtes, qu’il présente depuis 37 ans. Oui, j’ai bien dit 37 ans. Lancée en 1977, l’émission est célèbre autant pour ses invités d’honneur que pour son mélange de culture et d’humour gaillard. Grâce à Bouvard et ses sociétaires (ses co-présentateurs), Les Grosses Têtes, diffusée tous les après-midis de lundi à vendredi, attire régulièrement environ deux millions d’auditeurs.

La recette magique: un peu sur l’actualité, des interviews assaisonnées de questions de culture générale (envoyées par les auditeurs) et puis, bien sûr, des blagues – la plupart du temps d’un goût douteux. Toutes les grandes personnalités de la vie française – et beaucoup des moins grandes – ont été interviewées: acteurs, politiques, académiciens, proxénètes, écrivains. Bouvard a réussi à faire de l’émission un élement incontournable du paysage radiophonique français et pour beaucoup de Français (et au moins un Irlandais) un rendez-vous quotidien à ne pas rater. Mais cette semaine, c’est la fin d’une ère car Philippe Bouvard présente sa dernière émission vendredi le 27 juin et à la rentrée sera remplacé par Laurent Ruquier.

 

Ce n’est pas la première fois que Philippe Bouvard quitte Les Grosses Têtes: en 2000 la direction de RTL, le jugeant trop âgé (à l’époque, il était un gamin de 70 ans ), l’avait viré pour le remplacer par Christophe Dechavanne. En quelques mois, le nombre d’auditeurs était en baisse de 600.000 et RTL a donc pris la décision en 2001 non seulement de réembaucher Bouvard mais d’ajouter trente minutes à l’émission. Mais cette fois-ci, à 84 ans, Bouvard part plus ou moins de son plein gré:  « Ce n’est pas moi qui ai pris la décision. Je l’ai acceptée parce que j’ai fait confiance à celui qui l’a prise. Et il y a un argument qui m’a fait réfléchir : celui de l’année de trop…pour me consoler, je me dis que je laisse un enfant de 37 ans et demi et qu’à cet âge-là il est capable de marcher tout seul… »

Que tous ses fans soient rassurés: son départ n’est qu’un au revoir car il espère revenir en triomphe en septembre avec une nouvelle émission  hebdomadaire qui sera diffusée dimanche après-midi. « Je rêve depuis des décennies d’une émission qui s’appellerait immodestement  Allô Bouvard  et où, pendant une heure ou une heure et demie, je prendrais en direct tous les interlocuteurs pour parler de tous les sujets. Pour moi, ce serait l’apothéose. C’est le vœu ultime d’un journaliste multimédias qui a une petite compétence dans tous les sujets. »

 

 

 

 

 

Omar Sy – Intouchable

dimanche, 17 février 2013
Omar Sy - chouchou des Français

Omar Sy – chouchou des Français

Grâce à la liste des Têtes à Claques publiée par le magazine VSD nous savons qui sont les Français les plus détestés  – mais qui sont les Français les plus aimés? Le Journal du Dimanche publie une liste des personnalités préférées des Français deux fois par an et pour la première fois depuis cinq ans Yannick Noah, le tennisman reconverti en chanteur, n’arrive pas en première position, ayant été détrôné par l’acteur Omar Sy, vedette du film Intouchables.

Quelles conclusions peut-on tirer d’une telle liste? Si on peut se fier aux résultats du sondage réalisé par IFOP auprès de 1.014 personnes en décembre dernier pour Le Journal du Dimanche, les Français ont plus d’admiration pour le monde de la variété et du cinéma que pour le monde politique: dans le classement des dix personnalités préférées on voit des acteurs, des humoristes et des sportifs mais seulement une femme politique, Simone Veil. Un autre élément intéressant c’est que la plupart de ces personnalités ne sont pas « Français de souche », pour employer une expression controversée: beaucoup sont d’origine immigrée – ce qui est rassurant étant donné le score de 17,9%  de Marine le Pen, candidate de l’extrême-droite au premier tour de l’élection présidentielle en 2012.

top tenCapture

Alors, qui est Omar Sy? Humoriste et acteur, Sy est né à Trappes, à l’ouest de Versailles d’un père sénégalais et d’une mère mauritienne. Il a commencé sa carrière d’humoriste à la radio et il est devenu plus connu à la télévision aux côtés de Jamel Debbouze (en quatrième position dans la liste) mais c’est le film Intouchables qui l’a propulsé au sommet du vedettariat. Ce film d’Olivier Nakache et Éric Toledano raconte la vie d’ un richissime tétraplégique, Philippe Pozzo di Borgo, et son auxiliaire de vie, un ancien taulard, incarné par Sy. Le film, à la fois amusant et touchant, lui a valu le César du meilleur acteur et est devenu en 2012 le film français le plus vu hors de France et le deuxième plus gros succès du cinéma français.

À vous maintenant…

Écoutez cet extrait d’une interview avec Omar Sy sur RTL et répondez aux questions suivantes:

  1. For which Golden Globe award has Intouchables been nominated?
  2. How does Omar Sy regard the film’s nomination for this award?
  3. What does he say in reply to the question as to whether or not he considers the film’s success a ‘cross’ to bear?
  4. Why is he heading to the US?

Têtes à claques 2012

mercredi, 9 janvier 2013

tetes vsd

Le magazine VSD vient de publier, pour la troisième année consécutive, sa liste de « têtes à claques ». Ce sont tous ceux que les Français adorent détester (cliquer ici pour lire plus sur cette belle expression). Naturellement, les politiques viennent en tête de la liste mais il y a aussi des chanteurs, des sportifs et des animateurs de télé parmi ceux qui semblent agacer le plus.

La palme revient à Jean-François Copé, Président de l’UMP (Union pour un mouvement populaire),  parti politique du centre-droit et de la droite avec un indice d’agacement impressionnant de 81%. En deuxième position, c’est  Nadine Morano, ancienne chienne de garde de Nicolas Sarkozy, célèbre pour ses bourdes – surtout celle où elle a confondu le chanteur Renaud avec Renault le constructeur d’automobile.

En troisième position, c’est l’ancienne candidate à la présidence en 2007 et ancienne compagne du Président actuel, Ségolène Royal. L’année dernière, Ségo, comme on la surnomme, s’est plainte de cette liste qu’elle trouve indigne d’un magazine national. Elle considère que VSD dans ses commentaires porte  « atteinte à sa dignité de mère de famille, de tels propos étant particulièrement odieux pour des enfants, même adultes » et qu’il s’agit d’ «injure publique à l’égard de ses fonctions d’élue qu’elle exerce avec dignité et honnêteté, ces propos étant de nature à porter atteinte à sa réputation locale et internationale. »

Dans la catégorie des personnalités des arts et du spectacle, c’est la rappeuse Diam’s (Mélanie Georgiades) qui remporte la médaille d’or avec 58 % des voix. Dans une autobiographie publiée récemment, elle parle de ses tentatives de suicide, ses dépressions, son internement en hôpital pyschiatrique et la façon dont l’islam lui a sauvé la vie. C’est ce dernier élément qui semble agacer les Français le plus. Certaines femmes y voient une sorte de trahison car l’ancienne bagarreuse de banlieue porte maintenant le voile musulman. Diam’s (une sorte de raccourci anglicisé de « diamant » )  parle de l’importance de Dieu dans sa vie:  « Pour la première fois de ma vie, je suis entrée en prière. Quelle sensation étrange. Le front et le nez collés au sol, les mains posées à plat sur le parquet de la chambre, ce soir de décembre, je me suis prosternée…pour la première fois, j’ai eu la sensation réelle de m’adresser à Dieu…Après cela, je me sentais musulmane, j’étais musulmane. ».

diam's

Diam’s avant sa conversion à l’islam et, à droite, portant le voile musulman

À vous maintenant…

Écoutez cet extrait de France Info et répondez aux questions suivantes:

  1. How is the survey described in the opening comments?
  2. How is the statement that was put to the survey’s participants described?
  3. What was the statement?
  4. What percentage of votes did Ségolène Royal receive?
  5. How is Jean-François Copé’s score described?
  6. What comment is made about his ‘victory’?
  • Dressez votre liste personnelle de  cinq « Têtes à claques » et  justifiez vos sélections.

Et puis tout de suite à gauche…

dimanche, 6 mai 2012

Si vous voulez comprendre ce que signifie le proverbe « À quelque chose malheur est bon. » il suffit de regarder la carrière de François Hollande: si Dominique Strauss-Kahn n’avait pas été arrêté à New York en mai dernier, Hollande ne serait jamais devenu Président de la République. Le malheur de l’un a fait le bonheur de l’autre.

Alors qui est François Hollande, le septième président de la Ve République?

…Lire la suite…

Les Gros Mots (déconseillé aux âmes sensibles!)

mercredi, 7 mars 2012

Tous les fans du film The Artist étaient ravis de voir le film récompensé de cinq Oscars dont l’Oscar du meilleur acteur pour Jean Dujardin. En prononçant son discours de remerciements en anglais il a fait craquer tous ceux (mais surtout toutes celles) qui trouvent son petit accent français séduisant. Mais qu’est-ce qu’il a dit, au juste, à la fin de son discours quand, dans une explosion de joie, il a crié quelque chose en français? Écoutez bien:

En 1946 quand Jean-Paul Sartre, grand philosophe et écrivain, a publié une pièce de théâtre intitulée La Putain Respectueuse le mot « putain » était considéré si vulgaire que beaucoup d’éditeurs préféraient la titrer La P… Respectueuse. (more…)

A portrait of the artist…Jean Dujardin

lundi, 23 janvier 2012

Jean Dujardin et Bérénice Bejo dans The Artist

C’est bientôt la nuit des Oscars et tout le monde se demande qui va être récompensé du prix du meilleur acteur et quel film remportera le prix du meilleur film.  Un acteur français qui fait couler beaucoup d’encre un peu partout récemment, c’est Jean Dujardin. Inconnu du monde anglo-saxon jusqu’à la sortie de The Artist il y a quelques semaines, Dujardin est célèbre en France depuis plus de dix ans maintenant. C’est la série Un gars, une fille – plus de 400 épisodes de seulement six ou sept minutes racontant par des sketchs la vie d’un couple, Jean et Alexandra –  qui l’a propulsé au premier rang des acteurs dès 1999.

En 2005, il incarne Brice, fils à papa et surfeur obsessionnel qui ne sait pas nager, dans le film Brice de Nice. Le film connaît un succès énorme surtout chez les jeunes qui reprennent avec enthousiasme l’expression préférée de Brice, « Je t’ai cassé! » .

Deux ans plus tard il travaille avec le réalisateur Michel Hazanavicius pour créer le personnage de Hubert Bonisseur de la Bath, héros du film OSS 117, une parodie et un hommage aux films d’espionnage des années soixante, surtout ceux de James Bond – « OSS 117, un peu de Sean, beaucoup de conneries! » . Hazanavicius fait tout pour que même les moindres détails du film ressemblent aux classiques du genre: certaines scènes sont directement calquées sur des scènes de films connus de Hitchcock ou la série James Bond et il emploie pour les effets spéciaux les mêmes techniques depuis longtemps démodées des années soixante. Un deuxième volet sort en 2009.

Mais c’est vers la fin de 2011 que le monde Hollywoodien découvre Hazanavicius et Dujardin avec la sortie de The Artist. Tourné à Hollywood, Hazanavicius a pris le risque  non seulement de le filmer en noir et blanc mais d’en faire aussi un film muet.  The Artist raconte la vie de George Valentin (Dujardin), star du cinéma muet dont la carrière fait chute avec l’arrivée du cinéma parlant et une certaine Peppy Miller (Bérénice Bejo, femme de Hazanavicius) et on y retrouve la même attention aux détails que dans les film OSS: pour la maison de Peppy il a réussi à emprunter la maison dans laquelle Mary Pickford, star du cinéma muet, a habité; il a tourné en 22 images par seconde pour donner le léger accéléré de la période. Un film charmant, beau et amusant. À voir.

À vous maintenant…

Écoutez cet extrait (ralenti – 80% de la vitesse normale) des infos de RTL où Jean Dujardin parle des dix nominations que le film a reçues:

  1. Why does he feel he resembles George Valentin (the hero of the film) just now?
  2. What adjectives does he use to describe the film’s success?
  3. What does he say about George Clooney?
  4. What does he say makes him laugh?
  5. What does he think about when he experiences success in his career?
  • Vous venez de remporter le prix du meilleur acteur/de la meilleure actrice dans le Festival de Cannes. Écrivez le  discours que vous allez prononcer lors de la cérémonie.

A nose by any other name…

dimanche, 8 janvier 2012

Aimez-vous votre prénom? Comme chaque début d’année, les journaux publient des listes des prénoms les plus donnés aux bébés. Pour les garçons, on constate une tendance biblique: 1) Nathan, 2) Lucas, 3) Jules, 4) Enzo, 5) Gabriel, 6) Louis, 7) Arthur, 8) Raphaël, 9) Mathis, 10) Ethan. Pour les filles, la sélection reste assez conservatrice, à quelques exceptions près: 1) Emma, 2) Jade, 3) Zoé, 4) Chloé, 5) Léa, 6) Manon, 7) Inès, 8) Maëlys, 9) Louise, 10) Lilou.

En 1993, la loi concernant les prénoms, autrefois stricte, s’est assouplie et les Français peuvent maintenant nommer leurs enfants comme bon leur semble. Donc, peut-être plus intéressant que la liste ci-dessus est la liste qui a été dressée par les infirmières d’un hôpital strasbourgeois des « pires » prénoms de l’année. Garçons : Émeraude, Superman, Papa, Amour, Charlot, Playboy, Don Béni, Chandler, Expert, Christ-Joris, Bernard Junior. Filles: Térébenthine, Nicodème, Mardoche, Feeling, O-D-I-L, Akassia, Shakira, Violetta, Djohanna, Brésil, Chléophée.

Et alors? ‘What’s in a name? That which we call a rose by any other name would smell as sweet…’ Juliet avait tort car le choix du prénom n’est pas sans conséquences – non seulement les prénoms sont des étiquettes qui servent à nous identifier mais ce sont aussi pour les parents en quelque sorte un premier pas dans la création de la personnalité de leur enfant. En choississant un prénom farfelu comme, par exemple, Moon Unit (fille de Frank Zappa) ou Fifi Trixibelle (fille de Bob Geldof), et en voulant leur donner un air rebelle et indépendant, les parents ne prennent-ils pas une décision qui aura sûrement un énorme effet sur la vie quotidienne de leur petit trésor? Comme tout le monde le sait, la vie à l’école est déjà assez difficile pour beaucoup d’élèves sans qu’il y ait aussi des problèmes dans la cour pendant la récréation: « Hé ho, Dweezil, viens voir – on veut te parler!  Vlan! ».

Certains disent même que le prénom est une sorte d’ADN social, révelateur de ses origines socio-culturelles. Voilà ce qui a poussé une mère marseillaise il y a quelques années à rebaptiser ses enfants, Fatima et Mohamed, avec des prénoms plus « français »: Nadia et Kevin. « Je ne voudrais pas qu’il devienne ouvrier, ou que ma fille devienne femme de ménage, comme moi. »  a-t-elle expliqué. Malheureusement pour cette mère dévouée et son fils, une étude récente indique que quelques prénoms en particulier (Kevin, Dylan, Brandon, Kelly, Cindy…) étaient « assimilés inconsciemment aux jeux vidéos, aux séries bas de gamme, aux CSP – et à des personnes peu cultivées ». Des enseignants attestaient même moins bien noter les copies portant des prénoms issus des séries comme Beverly Hills.

En 2009, un couple suédois qui voulait appeler leur bébé « Q » (ça ne marcherait pas en français) en hommage au personnage des films James Bond a eu des problèmes avec la justice suédoise. La cour d’appel a jugé que « Q » n’était pas un prénom «convenable» notamment parce qu’il ne contenait qu’une seule lettre. Impossible de dissuader les parents. Ils ont lutté pendant plus d’un an et finalement la cour suprême leur a donné raison. Le seul hic, c’est que le personnage des films James Bond ne s’appelle pas « Q ». Il s’appelle Major Boothroyd; « Q », n’est pas son prénom, c’est la première lettre de sa fonction militaire, Quartermaster, celui qui s’occupe des provisions.

À vous maintenant…

Speaking of names, see if you can get this not very politically correct joke from Les Grosses Têtes:

Pourquoi la poisse…?

mercredi, 9 février 2011

Do you ever feel the world has it in for you? Does the waitress always bring you a burger with onions when you specifically said, ‘No onions, thanks’? Do you always arrive at the DART station just in time to see your train pulling out?

Votre tartine tombe-t-elle toujours du côté beurré? Si la réponse est «oui» à toutes ces questions, vous êtes peut-être victime de la loi de Murphy (ou selon Bernard Mabille, «la loi d’Albert»): « Toute chose qui peut mal tourner, tourne mal. » Autrement dit, vous avez la poisse; vous n’êtes jamais au bon endroit au bon moment.

Mais qu’est-ce que c’est exactement la poisse? Apparemment, c’est une substance gluante. Selon le site «Expressio», la poix était une sorte de colle visqueuse fabriquée à partir de résine de pin, de résine de sapin ou de goudron de bois. C’est de cette substance qu’est né le verbe ‘poisser’ (enduire de poix) au XVIe siècle et de ce verbe que la ‘poisse’ a été tirée avec, dans son sens figuré de ‘malchance’ (au début du XXe siècle), une allusion à cette matière dont on n’arrive à pas à se défaire…

Et pourtant tout cela n’arrive pas à tout le monde. Vous connaissez sans doute des gens qui semblent toujours avoir de la chance: un ami qui réussit toujours à répondre à une question sur le seul poète  qu’il a révisé pour son épreuve d’anglais et qui obtient naturellement mention A1; un autre ami qui se fait inviter à San Francisco pour travailler dans les studios d’enregistrement de son oncle pendant les grandes vacances alors que tous ses amis doivent travailler chez Tesco.

À vous maintenant…

Écoutez cet extrait (difficile) de l’émission culte «Les Grosses Têtes» où Evelyne Leclerc exprime son désenchantement avec le monde  et puis répondez aux questions.

  1. How does Philippe Bouvard introduce this segment of the programme?
  2. List five things that always seem to happen to Evelyne Leclerc?
  3. Having listened to the extract, what do you think a ‘coup de sang’ is?

Rédigez un petit passage de 80 mots qui commence par: Ce qui m’énerve, c’est quand …

Botulism is bad for you

mercredi, 5 janvier 2011

A Guinness poster popular in the innocent and politically incorrect 1950s and 1960s.

Occasionally you come across an idiom in French for which, disappointingly, there is no adequate English equivalent. One such expression is ‘tête à claques’: essentially, it means someone who is so annoying that you feel they deserve a good  smack in the mouth. The absence of a  decent equivalent in English is obviously something that needs to be remedied as, if we’re being honest, there are legions of people out there in politics, sport and TV who would benefit from a swift slap in the gob: Katie Price, Michael O’Leary, Frankie Boyle, Ivor Callely and James Corden to name just a few. How do you refer to those you’d love to slap? ‘Slappables’? Doesn’t really work, does it? ‘Slapheads’ has already been baggsed for bald people. De toute façon…

Pour fêter le nouvel an, le magazine VSD vient de publier sa liste de Têtes à Claques 2010. En tête de la liste des personnalités politiques les plus agaçantes on trouve Ségolène Royal, ancienne candidate présidentielle, avec 73% des voix. La première dame de France, Carla Bruni, femme de Nicolas Sarkozy, remporte le titre de personnalité la plus énervante dans le monde spectacle et culture avec 52% des voix. Mais mon préféré, c’est le choix du couple le plus agaçant parce que c’est encore une chose qui nous rappelle que les Français ne sont pas comme nous: c’est le couple Bernard-Henri Lévy et sa femme Arielle Dombasle. Qui sont-ils?  Regardez la photo ci-dessous et devinez si BHL, comme tout le monde l’appelle, est:

  1. homme politique
  2. acteur de cinéma
  3. philosophe
  4. chanteur
  5. propriétaire d’un club de striptease

    Photo by Frederic Nebinger/ABACAPRESS.COM

Eh oui, aussi bizarre que cela puisse paraître, BHL est peut-être le philosophe le plus connu en France. Il est, comme on dit, très «médiatisé»: c’est à dire, il passe souvent à la télé et on voit sa photo presque tous les jours dans les journaux et les magazines «people».  Mais pourquoi parle-t-on toujours d’Arielle Dombasle puisque tout le monde sait que BHL  a rompu avec elle et qu’il sort depuis au moins un an avec…une Irlandaise – Daphne Guinness, héritière de la famille célèbre pour sa bière noire. Pendant les années soixante, bien avant l’arrivée du politiquement correct, le slogan publicitaire pour cette marque de bière, c’était «Guinness is good for you.» Alors, pas toujours,  parce que l’année dernière BHL était victime d’un canular assez amusant quand il a cité dans son dernier livre le travail de Jean-Baptiste Botul, philosophe et fondateur de «botulisme». Le seul problème, c’est que Botul n’a jamais existé – c’est l’invention d’un journaliste qui travaille pour le journal satirique, Le Canard Enchaîné. Attention, la surconsommation de Guinness est nuisible à la santé de sa réputation!

BHL and Daphne Guinness together in New York in Sept 2010 - Photo: Sipa Press/Rex Features. Poster manipulation by Douce France.

À vous maintenant…

  • Créez votre liste personnelle de «têtes à claques». Pour chaque individu justifiez votre choix en quelques lignes.
  • Écoutez cet extrait de RTL et répondez aux questions suivantes.
  1. When is BHL’s book coming out?
  2. When did Frédéric Pagès invent Botul?
  3. Who knew that Botul was just a joke?
  4. What was BHL’s reaction when he discovered that Botul was invented as a joke?
  5. How was the non-existent Botul honoured in a small village?

%d blogueurs aiment cette page :