Après la pluie, la neige!

« Après la pluie, le beau temps. » Ce vieux proverbe veut nous rassurer qu’après les périodes difficiles dans notre vie il y aura des moments de bonheur. C’est peut-être vrai en ce qui concerne notre vie sentimentale, mais en ce qui concerne la météorologie, ce n’est pas toujours le cas. Nous avons vu que la région parisienne a connu des inondations au mois de janvier ; à peine remis de la pluie, Paris, et presque toute la France, connaît maintenant la neige. Cinquante-six départements, du Sud, de l’Ouest, du centre et de l’Est du pays, étaient placés sous vigilance orange ces derniers jours principalement pour neige-verglas. Des autoroutes ont été bloquées et des centaines d’automobilistes ont dû être secourus.

Il ne neige pas très souvent à Dublin – peut-être seulement deux ou trois centimètres tous les trois ou quatre ans –  alors ce n’est pas étonnant que l’arrivée de la Bête de l’Est, comme les journaux ont surnommé ce phénomène extrême, ait paralysé la plupart du pays : vols annulés, trains, DART et bus annulés, écoles fermées, magasins fermés, interdiction de sortir pendant la période de vigilance rouge.

Le département de l’Hérault, dans le sud de la France, où il neige encore moins souvent qu’à Dublin, a été pris au dépourvu. « On ne peut pas minimiser la détresse par laquelle certains sont passés, avoue Mahamadou Diarra, directeur de cabinet du préfet de l’Hérault. Il faut cependant avoir à l’esprit le caractère tout à fait exceptionnel de l’épisode neigeux que nous traversons. Depuis trente ans, l’Hérault n’avait jamais vécu un tel épisode et n’avait jamais été placé en alerte rouge pour de la neige, et cela a excédé les prévisions qui nous avaient été transmises. »

Selon un journal régional du 2 mars « à 6 heures [du] matin, 3.000 automobilistes étaient encore bloqués dans leurs véhicules après y avoir passé la nuit. D’autres ont eu un peu plus de chance. Quelque 2.000 personnes ont été hébergées dans la nuit dans les 25 points d’accueil du département. Près de 2.000 naufragés de la route ont également été secourus dans le département. »

Claude Allègre, en parlant du changement climatique en 2006, a dit : Nous pensons, pour notre part, que le phénomène essentiel est l’augmentation de la fréquence des phénomènes extrêmes: canicule ou hiver russe, fortes pluies avec inondations et sécheresse avec manque d’eau potable, tornades violentes et fréquentes…Ce qui me rappelle un autre proverbe français : « Un homme averti en vaut deux. »

Mais ne soyons pas trop pessimistes. La neige a inspiré de belles chansons comme celle-ci de Jacques Brel mais aussi des activités sportives insolites :

 

Mais si vous aimez vraiment la neige et les basses températures vous pouvez toujours faire comme le journaliste Hugo Clément et aller visiter la région d’Oymyakon en Sibérie. Oymyakon  détient le record mondial de la plus basse température jamais enregistrée: -71,2 °C!

 

 

 

Publicités

Étiquettes : , , ,

Would you like to comment?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :