Botulism is bad for you

A Guinness poster popular in the innocent and politically incorrect 1950s and 1960s.

Occasionally you come across an idiom in French for which, disappointingly, there is no adequate English equivalent. One such expression is ‘tête à claques’: essentially, it means someone who is so annoying that you feel they deserve a good  smack in the mouth. The absence of a  decent equivalent in English is obviously something that needs to be remedied as, if we’re being honest, there are legions of people out there in politics, sport and TV who would benefit from a swift slap in the gob: Katie Price, Michael O’Leary, Frankie Boyle, Ivor Callely and James Corden to name just a few. How do you refer to those you’d love to slap? ‘Slappables’? Doesn’t really work, does it? ‘Slapheads’ has already been baggsed for bald people. De toute façon…

Pour fêter le nouvel an, le magazine VSD vient de publier sa liste de Têtes à Claques 2010. En tête de la liste des personnalités politiques les plus agaçantes on trouve Ségolène Royal, ancienne candidate présidentielle, avec 73% des voix. La première dame de France, Carla Bruni, femme de Nicolas Sarkozy, remporte le titre de personnalité la plus énervante dans le monde spectacle et culture avec 52% des voix. Mais mon préféré, c’est le choix du couple le plus agaçant parce que c’est encore une chose qui nous rappelle que les Français ne sont pas comme nous: c’est le couple Bernard-Henri Lévy et sa femme Arielle Dombasle. Qui sont-ils?  Regardez la photo ci-dessous et devinez si BHL, comme tout le monde l’appelle, est:

  1. homme politique
  2. acteur de cinéma
  3. philosophe
  4. chanteur
  5. propriétaire d’un club de striptease

    Photo by Frederic Nebinger/ABACAPRESS.COM

Eh oui, aussi bizarre que cela puisse paraître, BHL est peut-être le philosophe le plus connu en France. Il est, comme on dit, très «médiatisé»: c’est à dire, il passe souvent à la télé et on voit sa photo presque tous les jours dans les journaux et les magazines «people».  Mais pourquoi parle-t-on toujours d’Arielle Dombasle puisque tout le monde sait que BHL  a rompu avec elle et qu’il sort depuis au moins un an avec…une Irlandaise – Daphne Guinness, héritière de la famille célèbre pour sa bière noire. Pendant les années soixante, bien avant l’arrivée du politiquement correct, le slogan publicitaire pour cette marque de bière, c’était «Guinness is good for you.» Alors, pas toujours,  parce que l’année dernière BHL était victime d’un canular assez amusant quand il a cité dans son dernier livre le travail de Jean-Baptiste Botul, philosophe et fondateur de «botulisme». Le seul problème, c’est que Botul n’a jamais existé – c’est l’invention d’un journaliste qui travaille pour le journal satirique, Le Canard Enchaîné. Attention, la surconsommation de Guinness est nuisible à la santé de sa réputation!

BHL and Daphne Guinness together in New York in Sept 2010 - Photo: Sipa Press/Rex Features. Poster manipulation by Douce France.

À vous maintenant…

  • Créez votre liste personnelle de «têtes à claques». Pour chaque individu justifiez votre choix en quelques lignes.
  • Écoutez cet extrait de RTL et répondez aux questions suivantes.
  1. When is BHL’s book coming out?
  2. When did Frédéric Pagès invent Botul?
  3. Who knew that Botul was just a joke?
  4. What was BHL’s reaction when he discovered that Botul was invented as a joke?
  5. How was the non-existent Botul honoured in a small village?
Publicités

Étiquettes : , , ,

3 Réponses to “Botulism is bad for you”

  1. Têtes à claques 2012 « Douce France Says:

    […] sa liste de « têtes à claques ». Ce sont tous ceux que les Français adorent détester (cliquer ici pour lire plus sur cette belle expression). Naturellement, les politiques viennent en tête de la […]

  2. Steve Smith Says:

    I thought you had the word « gobshite ». Is that close to what you mean?!

    • Douce France Says:

      Thanks for the comment. Yes, it’s in the right territory. However, ‘gobshite’ is fairly versatile and can be used pityingly as well as insultingly, e.g. ‘You’re an awful gobshite – you’ve just put salt in your tea instead of sugar.’ ‘Tête à claques’ also seems to convey (to me , anyway) the possibility that a good slap might actually improve the slappee and provide the slapper with some sense of relief, whereas being a gobshite is sort of an incurable condition.

Would you like to comment?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :