Archive for the ‘Uncategorized’ Category

Les Français·es sont divisé·es!

samedi, 2 décembre 2017

L’écriture inclusive

Le très prestigieux Trinity College (de son vrai nom University of Dublin), berceau de Jonathan Swift, d’Oscar Wilde et de Samuel Beckett vient d’annoncer une décision importante : l’étudiant(e) de première année ou de deuxième année ne pourra plus se vanter du titre Junior Freshman ou Senior Freshman. Désormais il/elle portera le titre « Junior Fresh » ou « Senior Fresh ». La décision de supprimer la syllabe « man » vient du désir d’être plus inclusif. Selon Chris Morash, vice-Provost de Trinity College, c’est une réforme à la fois « petite mais importante » qui vise à rassurer tous les étudiants qu’ils sont tous « inclus », quelle que soit leur identité sexuelle.

Cette décision n’a pas fait l’unanimité des lecteurs du quotidien « The Irish Times ». Certains lecteurs se sont mis tout de suite à rédiger des lettres pour se moquer d’une tendance  qu’ils jugent trop « politiquement correcte ». Un lecteur s’inquiète pour le comté de Fermanagh, dans le nord du pays – si on supprime la syllabe man partout, est-ce qu’il faudra maintenant l’appeler Feragh ? Un autre lecteur se demande si l’instrument musical « mandolin » sera rebaptisé « dolin ». Cela me rappelle l’histoire (sans doute inventée) de la proposition  du conseil administratif de la ville de Chicago de transformer les « manhole covers – plaques d’égoût » en « personhole covers ».

En France aussi, depuis quelques années, l’inclusivité linguistique fait polémique. On reproche souvent à la langue française un certain sexisme grammatical : les jeunes élèves anglophones de douze ans sont souvent surpris d’apprendre qu’en français le masculin l’emporte toujours sur le féminin. Imaginons, par exemple, une classe de vingt-quatre filles et un seul garçon. « Ils sont sympa, ces élèves ! », se dit le professeur. Ou la professeur? Enfin, bref. Et parmi les chères têtes blondes qui ânonnent comme une ronde en apprenant leurs verbes : « je , tu , il, elle, nous… » il y a toujours une qui demande au prof/ à la prof : « Pourquoi on met toujours il avant elle ? » .

C’est pour lutter contre ces pratiques linguistiques que le Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes a publié un « Guide pratique pour une communication publique sans stéréotype de sexe ». Selon le HCE, pour éviter le sexisme linguistique il faut faire trois choses :

  • féminiser les professions – professeure, auteure, pompière etc.
  • inclure les deux genres en parlant d’un groupe – Bonjour à toutes et à tous ! Les candidats et les candidates…
  • utiliser des termes neutres autant que possible – au lieu de dire « les droits de l’homme » il faudrait dire « les droits humains ».

La maison d’édition Hatier a trouvé une autre solution dans son premier manuel scolaire en écriture inclusive publié en  mars. Cela consiste à insérer la terminaison du féminin entre des points: Grâce aux agriculteur.rice.s, aux artisan.e.s et aux commerçant.e.s, la Gaule était un pays riche. L’avis de la plupart des médias ? Pas très pratique, pas très joli et, surtout, pas très lisible.  L’Académie française, dont la fonction est de protéger la langue française, l’a critiquée aussi. Elle a lancé un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

La réaction d’un ancien ministre de l’Éducation, Luc Ferry, sur Twitter  : « On aimerait savoir qui est le crétin ou la crétine qui a inventé une écriture inclusive imprononçable et en rupture avec toute la littérature. »

À vous maintenant…

Voici un extrait d’une émission de RTL où Margaux Collet parle de l’écriture inclusive:

  1. What does she say academicians and linguists have done in the past?
  2. What linguistic rule dates only from the seventeenth century?
  3. What does she say about trades and professions during the Middle Ages?
  4. What is the effect on women of constantly using masculine forms in writing and in speech?
  5. How are women depicted in school books today?

Publicités

Parler, c’est agir!

samedi, 11 novembre 2017

On parle depuis plusieurs années maintenant du harcèlement sous toutes ses formes : le harcèlement à l’école, le cyberharcèlement sur les réseaux sociaux et le harcèlement sexuel dans la rue et au travail. Mais les accusations récentes contre Harvey Weinstein, Kevin Spacey  et d’autres célébrités nous rappellent à quel point le harcèlement fait partie du quotidien de beaucoup de gens et à quel point la victime a souvent du mal à y résister.

Le harcèlement est, selon la psychanalyste Marie-France Hirigoyen, une « conduite abusive qui se manifeste notamment par des comportements, des paroles, des gestes, des actes, des écrits pouvant porter atteinte à la personnalité, à la dignité ou à l’intégrité physique ou psychologique d’une personne ».

À l’école, le harcèlement peut se manifester par des brimades, des insultes ou la violence physique. À l’école primaire en France, on estime que 12 % des élèves sont touchés par le harcèlement, dont 5 % de manière « sévère à très sévère ». Au collège ce chiffre tombe à 10 % et au lycée « seulement » 3,4 % des élèves se disent être victimes du harcèlement. En Irlande, en revanche, des études menées par l’ISPCC, la société pour la protection des enfants, indiquent que 25% de collégiens et de lycéens ont été victimes du harcèlement. Peu importe les pourcentages : pour tous ceux qui subissent le harcèlement de façon régulière, l’école devient un calvaire et la vie devient vite insupportable – tellement insupportable que certaines victimes sont poussées au suicide.

Pour des raisons inconnues, les filles sont victimes du cyberharcèlement plus souvent que les garçons. Une étude suisse  montre que 58% des filles affirment être victimes d’insultes, de moqueries et de menaces sur internet et par téléphone contre 42% des garçons. En mars 2017, Orlane, une Française âgée de 13 ans, s’est suicidée en se jetant du 7e étage de l’immeuble où elle habitait. Selon la police, elle aurait  reçu des appels ou des messages menaçant de poster des photos compromettantes d’elle sur les réseaux sociaux.

Qu’il s’agisse de Hollywood ou de son lycée ou collège, le seul moyen de lutter contre le harcèlement c’est de « briser la loi du silence ». Autrement dit, il faut faire comme les acteurs et les actrices de Hollywood qui ont dénoncé Weinstein et Spacey – il faut prendre la parole. Il faut parler à quelqu’un – le silence c’est une prison.

À vous maintenant…

Écoutez cet extrait de la vidéo ci-dessus et répondez aux questions…

  1. How many pupils are victims of bullying every day in France?
  2. When did this girl’s nightmare begin?
  3. How long did her ordeal last?
  4. What kind of things did her aggressors say to her?
  5. What effect did it have on her?

 

La xénophobie

dimanche, 18 septembre 2016

le-racisme-39646090

Xénophobie: Tiré du grec xenos, « étranger ». Hostilité à ce qui est étranger, haine de l’étranger. (Dictionnaire Le Robert)

Malheureusement, c’est un phénomène qui se répand en Europe et aux États-Unis. Si on lit les journaux ou si on regarde la télé on a l’impression d’assister à la montée de l’hostilité à tout ce qui est différent, à tout ce qui nous paraît étranger.

En France, à peine un ou deux mois après l’interdiction du burkini nous avons une proposition d’interdire les prénoms musulmans en France – du moins, de la part d’un journaliste, Éric Zemmour. Selon Zemmour, « donner un prénom qui n’est pas français à ses enfants, c’est ne pas se détacher de l’islam, c’est vouloir continuer la tradition islamique en France et c’est vouloir transformer la France en un pays de plus en plus musulman ». Quand il a critiqué Rachida Dati, ancienne ministre de la Justice, qui a prénommé sa fille Zohra, elle a réagi violemment: « Qu’il se fasse soigner! C’est pathologique, non?…Est-ce que vous trouvez scandaleux de donner le prénom de votre maman (d’origine algérienne) à un de vos enfants? J’ai adoré maman qui a disparu trop tôt. J’ai une petite fille, je l’ai appelée comme maman. Comme font des millions de Français et comme cela arrive tous les jours. »

Eric Zemmour

Eric Zemmour

La xénophobie est partout. La décision du Royaume-Uni de quitter l’Union européenne (Brexit) a déclenché une série d’attaques racistes contre les immigrés, surtout ceux de l’Europe de l’est. La plupart du temps, il s’agissait d’insultes ou intimidation. Mais le 30 août dernier, à Harlow, un Polonais de 40 ans a été tué par une bande d’une vingtaine de jeunes. Son « crime » ? Il parlait avec un ami en polonais.

Le succès de Donald Trump comme candidat présidentiel est pour le moins inquiétant quand on pense que ses déclarations qui font les gros titres des journaux sont presque toutes de nature xénophobe. Sa proposition d’interdire l’entrée des musulmans aux États-Unis, son mépris des Mexicains  (« Le Mexique nous amène la drogue, le crime et les viols… »), son désir de faire construire le fameux mur entre le Mexique et les États-Unis – tout cela relève de la xénophobie.

Que nous soyons Américains, Français, Britanniques ou Irlandais, il ne faut pas oublier qu’à un certain niveau, au sens historique, nous sommes tous des immigrés et nous étions tous, à un moment de notre histoire, des étrangers.

À vous maintenant…

Écoutez cet extrait d’une émission de RTL dans laquelle Éric Zemmour s’exprime sur les prénoms et répondez aux questions:

 

  1. What does he say is likely to happen when Jewish families choose Jewish names for their children?
  2. What does giving your child a name from an American TV series indicate?
  3. What does Zemmour say the ‘prénom’ indicates?
  4. What does the choice of a French ‘prénom’ indicate?
  5. How does he conclude his piece?

 

Inutile et monstrueuse?

dimanche, 10 janvier 2016

 

irisheiffel

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, le symbole national de l’Irlande n’est pas le trèfle à trois feuilles – malgré son omniprésence sur les brochures touristiques et dans les pubs de Temple Bar. Beaucoup de nos grandes entreprises et associations sportives s’en servent aussi comme logo: Aer Lingus, Irish Tourism et IRFU, pour n’en citer que trois. En réalité, notre symbole national c’est la harpe – voilà pourquoi sur l’avers de chaque pièce d’argent frappée en Irlande et sur chaque document gouvernemental il y a une harpe.

Coat_of_arms_of_Ireland.svg

Et pas n’importe laquelle – c’est la harpe celtique qui appartenait, selon la légende, à un de nos héros nationaux, Brian Boru, lâchement assassiné par les envahisseurs danois à Clontarf en 1014. Si cela vous intéresse, vous pouvez voir la harpe dite de Brian Boru à Trinity College où les experts vous diront qu’elle ne date que du 15ème siècle. Quelle déception.

eiffel
C’est un peu la même chose pour la France. Pour la plupart des étrangers, le symbole de la France n’est ni le drapeau tricolore, ni Marianne, ni la Marseillaise, trois symboles officiels, mais la Tour Eiffel. Construite pour l’Exposition universelle de 1889 pour commémorer le centenaire de la Révolution française, la Tour Eiffel était conçue comme une structure temporaire dont le but était de mettre en avant la prouesse industrielle de la France. Avec ses 1.789 marches (un clin d’œil à la Révolution) et ses 2.500.000 rivets et ses 60 tonnes de peinture, c’était impressionnant. Sa taille de 320m faisait d’elle la plus haute structure du monde mais malgré tout cela elle a suscité la colère des Parisiens et des Français. Le monde artistique a protesté dans une lettre ouverte au commissaire de l’Exposition: Nous venons écrivains, peintres, sculpteurs, architectes, amateurs passionnés de la beauté… protester de toutes nos forces, de toute notre indignation, au nom du goût français méconnu, au nom de l’art et de l’Histoire français menacés, contre l’érection, en plein cœur de notre capitale, de l’inutile et monstrueuse Tour Eiffel…déjà baptisée du nom de « Tour de Babel »… Car la Tour Eiffel…c’est…le déshonneur de Paris. Enfin lorsque les étrangers viendront visiter notre Exposition, ils s’écrieront, étonnés :  « Quoi ? C’est cette horreur que les Français ont trouvée pour nous donner une idée de leur goût si fort vanté ? » La lettre est signée par Émile Zola et Guy de Maupassant, parmi d’autres. Quelques années plus tard, un journaliste a demandé à Maupassant pourquoi il déjeunait si souvent dans le restaurant de la Tour Eiffel. Sa réponse : « Car c’est le seul endroit à Paris où je ne la vois pas. »
Aujourd’hui, l’inutile et monstrueuse Tour Eiffel détient le record du monument payant le plus visité au monde.

À vous maintenant…

Écoutez cet extrait des Grosses Têtes dans lequel Philippe Bouvard interviewe Philippe Coupérie-Eiffel, l’arrière, arrière petit-fils de Gustave Eiffel et répondez aux questions. (Merci à RTL)

  1. What is the first question Bouvard puts to Coupérie-Eiffel?
  2. How does he reply?
  3. What modification was made to the Eiffel tower by Coupérie-Eiffel’s uncle?
  4. When did this happen?
  5. For how long did Gustave Eiffel have commercial rights to the tower?
  6. What was his financial position when he died?

1,37 milliard de Chinois et moi et moi et moi

samedi, 31 octobre 2015
Champions d'Europe

Champions d’Europe

L’Irlande et la France n’ont pas eu de chance lors de la Coupe du monde de rugby ayant été éliminées toutes les deux en quart de finale. Mais ne soyons pas démoralisés – même si nos équipes nationales respectives ont quelques problèmes sur le terrain de jeu, les Irlandais et les Français, en revanche, peuvent se vanter d’être les champions européens de…la fécondité, c’est-à-dire le nombre de bébés qui naissent chaque année!

Le taux de natalité baisse en Europe comme dans tous les pays développés mais la France et l’Irlande restent en tête des pays européens – le Portugal est en dernière position. La France compte en moyenne 2,01 enfants par femme et l’Irlande en compte 2,08. Pour un Irlandais né pendant les années cinquante où des familles (surtout des familles catholiques) de cinq, six et sept enfants étaient tout à fait normales, une famille de 2,08 enfants peut paraître modeste. Les Français sont tellement habitués à l’idée d’avoir seulement un ou deux enfants qu’un foyer ayant au moins trois enfants est désigné officiellement « une famille nombreuse ». Les familles nombreuses bénéficient de tarifs réduits sur les billets de trains, les musées, le cinéma, les équipement sportifs et même auprès de certains magasins. En plus, pour encourager les Français à être encore plus féconds, le gouvernement a créé la médaille de la famille qui récompense:

Tout parent qui :

  • a élevé au moins 4 enfants de nationalité française,
  • dont l’aîné a atteint l’âge de 16 ans,
  • et qui, par leurs soins attentifs et leur dévouement, ont fait un constant effort pour élever leurs enfants dans les meilleures conditions matérielles et morales.
Certificat et médaille de la famille

Certificat et médaille de la famille

La Chine, en revanche, a introduit la politique de l’enfant unique en 1979 pour éviter la surpopulation dans un pays qui compte actuellement environ 1,37 milliard d’habitants. Les familles nombreuses étaient punies par des amendes ou même par des avortements forcés. Un deuxième enfant n’avait pas les mêmes droits que son frère ou sa soeur. Un article publié dans le journal Libération raconte la vie de Li Xue:  Parce qu’elle est née hors quota, elle n’est pas allée à l’école, «pas même une journée». Elle ne peut pas emprunter de livres à la bibliothèque du coin, ni acheter un billet de train ou consulter un médecin à l’hôpital. C’est sa sœur aînée qui lui a appris à écrire les caractères chinois. Le smartphone, qui la relie au reste de la société, lui a été offert par un journaliste, ému après l’avoir interviewée…«Si mon cas n’est pas résolu bientôt, je ne pourrai pas non plus me marier», raconte Li Xue.

Jeudi dernier la Chine a annoncé la fin de cette politique estimant qu’elle a surtout « accéléré le vieillissement démographique de la société et déséquilibré la répartition des sexes. » Désormais, tous les couples auront l’autorisation d’avoir deux enfants.

À vous maintenant…

Écoutez cet extrait d’un reportage de BFMTV et répondez aux questions suivantes.

  1. What does this woman think of the new policy in China?
  2. When was she born?
  3. How does she sometimes feel?
  4. What does she say is the advantage of having a brother or sister?

 

Que vienne le succès!

samedi, 28 février 2015
molly2

Molly Sterling (photo: Andres Poveda)

 

Espérons que Vienne, la ville où Mozart est mort, sera le berceau d’un nouveau grand talent musical: Molly Sterling. Ça y est, l’Irlande a voté et la décision est prise: c’est Molly qui représentera notre pays à Vienne au  60ème concours Eurovision avec la chanson « Playing With Numbers », co-écrite par Molly et Greg French. Nous la félicitons de son succès et nous lui souhaitons bonne chance – nous sommes tous fiers d’elle. Les demi-finales auront lieu le 19 et le 21 mai; la finale aura lieu samedi le 23 mai.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’Eurovision sans jamais oser le demander

  • Nous sommes les champions! L’Irlande détient le record du plus grand nombre de victoires au concours. Incroyable mais vrai, nous avons remporté la victoire sept fois!
  • La France, le Luxembourg, la Suède et le Royaume-Uni ont gagné cinq fois. Mais la dernière victoire française date d’il y a longtemps –  1977 avec « L’Oiseau et l’enfant » de Marie Myriam.
  • Un Irlandais, Johnny Logan, détient le record du plus grand nombre de victoires à titre individuel: ayant chanté les chansons gagnantes en 1980 et en 1987, il  écrit « Why Me? » qui gagne en 1992.
  • C’est Dana qui a remporté le succès pour l’Irlande pour la première fois en 1970 avec    « All Kinds of Everything ». Elle avait alors presque dix-neuf ans.
  • Molly, à seize ans, est très jeune mais le record du plus jeune interprète à gagner est détenu par Sandra Kim.  Elle n’a que treize ans et demi quand elle représente la Belgique en 1986. Depuis 1990, il faut avoir au moins seize ans.
  • Chanter au concours Eurovision c’est le rêve de tous les jeunes interprètes – non seulement c’est un grand honneur de représenter son pays, il y a aussi , en moyenne, une audience de 180 millions de spectateurs!
  • Le groupe qui a eu le plus de succès commercial depuis leur victoire au concours, c’est sans doute ABBA.
  • La chanson qui a eu le plus de succès commercial c’est peut-être « Volare ». Classée en troisième position en 1958, la chanson connaît depuis un succès fou. Traduite de l’italien en anglais, elle a été  reprise par tous les grands: Frank Sinatra, Ella Fitzgerald, David Bowie, The Gipsy Kings et Dean Martin.
  • Le pays qui a eu le moins de succès, c’est la Norvège qui a terminé en dernière position onze fois.
  • L’Irlande détient aussi un record insolite: le seul interprète non-humain de l’histoire du concours.  En 2008, malgré des protestations, c’est Dustin the Turkey qui a défendu nos couleurs!
Lisa Angell

Lisa Angell

Cette année, la France sera représentée par Lisa Angell (46 ans) qui chante « N’oubliez pas ». Obsédée par la musique depuis un très jeune âge, elle a toujours rêvé d’en faire son métier: « Le vrai déclic, je l’ai eu à 7 ans. Mes parents étaient fans de Serge Lama et ils m’ont emmenée le voir en concert. Il a interprété ‘Je suis malade‘ en fin de spectacle, à genoux dans son costume blanc. Quand je suis sortie, j’ai dit à mes parents : ‘C’est le métier que je veux faire !‘ »

Selon Lisa, « cette chanson parle d’une femme meurtrie et touchée au plus profond de son âme de voir la destruction de son village à cause de la guerre. Et la seconde partie c’est une femme forte qui promet de reconstruire son village…». Avec son message de paix universel, et étant donné les événements de Charlie Hebdo, sa chanson aura sûrement plus de succès pour la France que celle de Twin Twin qui l’année dernière a terminé en…dernière position.

À vous maintenant…

Écoutez cet extrait d’une interview avec Lisa Angell et répondez aux questions suivantes:

  1. What does she tell us about her parents?
  2. What happened when she was six or seven?
  3. What exactly did she say (in French) after the Serge Lama concert?
  4. What happened when she was eleven?
  5. What song did she sing in a decisive competition?
  6. What decision did she make at the age of fifteen or sixteen?

Roussisme = Racisme

jeudi, 28 août 2014
Karen Gillan - rouquine et fière de l'être

L’actrice Karen Gillan – rouquine et fière de l’être

Existe-t-il une nouvelle forme de discrimination? Nous connaissons tous ce que c’est le racisme mais c’est quoi exactement le roussisme? Le  racisme c’est la discrimination contre les personnes d’une race ou d’une nationalité différente, alors que le roussisme c’est la discrimination contre celles qui ont les cheveux roux. Noël dernier en Angleterre, Tesco était coupable  de roussisme en vendant des cartes de vœux qui montraient le père Noël avec un petit garçon roux sur les genoux et un slogan: «Le Père Noël aime tous les enfants – même les roux! ». Amusant? Non, pas vraiment  – substituez le mot « noir » ou « myope » au mot « roux » et vous voyez un peu l’effet. Après des milliers de plaintes, Tesco a décidé de retirer les cartes.

Le politiquement correct  interdit les blagues sur les noirs, les belles-mères et les blondes mais, apparemment, il reste toujours les roux. Il paraît que, depuis plus de vingt ans, cette forme de discrimination devient de plus en plus fréquente partout dans le monde  – à un tel degré que maintenant les roux organisent des conférences avec l’objectif de rendre fiers ceux qui sont roux et de lutter contre les brimades et les insultes dont ceux dotés de cheveux roux font souvent l’objet. En Irlande, où les roux représentent 10% de la population, plus de 2.000 personnnes se sont rassemblés le weekend dernier à Cork pour la quatrième Redhead Convention où ils se sont amusés à jeter des carottes, faire du speed-dating et élire un roi et une reine.

GingerBeard

Pendant les années soixante et soixante-dix, presque toutes les cartes postales vendues en Irlande étaient produites par la compagnie John Hinde. La plupart du temps, elles représentaient une Irlande rurale, peuplée de paysans qui récoltaient la tourbe avec leur âne et qui avaient tous les cheveux roux. Voici la carte postale la plus connue qui a rendu mondialement célèbres Paddy ‘Red’ Lydon et sa soeur Mary, nés dans le petit village de Letterfrack dans le Connemara. Paddy est décédé en 2013 à soixante-cinq ans. Selon ses voisins, c’était un homme tranquille et paisible, pas du tout le stéréotype du rouquin agressif et tempestueux.

Paddy 'Red' Lydon et sa soeur Mary

Paddy ‘Red’ Lydon et sa soeur Mary

Malheureusement, le roussisme peut avoir des conséquences tragiques. Certains roux se sentent souvent tellement stigmatisés qu’ ils sont poussés jusqu’au suicide. En France en février 2013, un garçon de 14 ans, victime de harcèlement à l’école pendant des mois a décidé de mettre fin à ses jours. Ses parents portent plainte contre le collège et l’accusent d’être resté sourd « au signal d’alarme ».

À vous maintenant…

Merci à RTL.

  1. How long did the girl know the victim?
  2. What question does the interviewer put concerning ‘mocking’ or teasing?(Souffre-douleur = victime)
  3. What did the victim do to avoid being picked on?
  4. Name three forms of bullying that the victim was subjected to.

« Briser la loi du silence, c’est le seul moyen de combattre le harcèlement à l’école ». Qu’est-ce que vous en pensez? (90 mots)

 

 Une belle chanson en gaélique, Cailín Rua, « La fille aux cheveux roux » chantée par Skara Brae. Paroles en anglais et en gaélique.

 

 

 

Nicolas Sarkozy et Charles Haughey

samedi, 14 novembre 2009
sarko haughey

Sarko et son meilleur ami

What do Sarkozy and Haughey have in common? The French newspapers have been having fun this week with Sarkozy’s claims on his Facebook page that he was present when the Berlin Wall fell twenty years ago this week. This is what he said:

Le 9 novembre au matin, nous nous intéressons aux informations qui arrivent de Berlin, et semblent annoncer du changement dans la capitale divisée de l’Allemagne. Nous décidons de quitter Paris avec Alain Juppé …pour participer à l’événement … Nous filons [to head for] ensuite vers Check Point Charlie pour passer du côté est de la ville, et enfin confronter ce mur dans lequel nous avons pu donner quelques coups de pioche [a few belts of a pickaxe]. Autour de nous, des familles se rassemblaient pour abattre le béton [smash/knock down the concrete]. Certaines venaient nous parler pour nous expliquer leurs sentiments, leurs ambitions nouvelles, et partager leurs émotions après des décennies de séparation. La nuit s’est poursuivie dans l’enthousiasme général : les retrouvailles [the reuniting] du peuple allemand sonnaient la fin de la guerre froide et le début d’une période de grande liberté en Europe.
C’est cette liberté que nous défendons toujours avec l’Europe, et que nous fêtons 20 ans après.

However, it seems Sarkozy may have been guilty of a certain ‘inexactitude’, not to put too fine a point on it.  His official diary dates, and those of others he claims were in his company at the time, don’t tally with this account. Hence, the deluge of photoshopped images of Sarkozy on the internet where he seems to be present at every major world event since the dawn of time. Libération ran a compilation, including this version of the famous Baiser de l’Hôtel de Ville:

sarko hotel

Le Baiser de l’Hôtel de Ville

Older Irish readers will inevitably be reminded of Charles Haughey’s similar tendency towards self-aggrandisement. Dermot Morgan and Gerry Stembridge’s ‘Scrap Saturday’ routinely poked fun at Haughey’s pomposity and his claims to be directly descended from every major Irish historical figure from Niall of the Nine Hostages, through Brian Boru, to Patrick Pearse.

The similarities don’t end there. Sarkozy is known for his love of ‘bling-bling’; Haughey flaunted his hand-made Charvet shirts and his Gandon-designed mansion in Kinsealy. Sarkozy is known as a womaniser; Haughey was known to have an eye for a well-turned ankle, as they say. It remains to be seen if Sarkozy turns out be as financially corrupt as Haughey was shown to be.


%d blogueurs aiment cette page :