Archive for the ‘irlandais’ Category

Le stress…

dimanche, 23 octobre 2016
frightened student before an exam

Le stress des examens

 

Vous êtes en terminale et un beau jour, comme ça, sur un coup de tête, vous décidez que vous aimeriez étudier le droit, la psychologie ou la médecine? Bravo, une très bonne décision: c’est toujours bien d’exercer un métier où l’on peut aider les autres –  et en même temps gagner beaucoup d’argent.

Le seul petit bémol c’est que l’année dernière vous n’avez pas du tout travaillé et malgré tous les efforts de vos profs vous avez raté la plupart de vos matières aux examens d’été. Les maths, la chimie et même le français sont des mystères que vous ne percerez jamais. Oui, d’accord, cette année vous travaillez comme un fou, souvent jusqu’à minuit; vous vous levez à sept heures tous les samedis mais votre conseiller d’orientation craint que ce ne soit trop tard. Obtenir 550 points? Pas évident! Résultat? Pour la première fois de votre vie, vous êtes stressé!

Qu’est-ce que le stress?

Les examens sont stressants et tout le monde fait des cauchemars de temps en temps – nous sommes tous inquiets la veille d’un examen important. Mais quand on fait des cauchemars chaque nuit ou quand on n’arrive plus à manger correctement, voilà un signe qu’on est stressé. Selon un expert, Patrick Légeron, le stress « est une réaction biologique bien réelle à une stimulation extérieure physique, psychique ou sensorielle…L’examen symbolise la première grande demande de reconnaissance sociale et académique à ses pairs…il marque l’entré dans la vie sociale, universitaire ou professionnelle. Il représente une sorte de passage initiatique à la vie adulte. » L’important c’est de savoir distinguer entre le bon stress (celui qui nous motive à travailler) et le mauvais stress (celui qui nous empêche de dormir et de manger correctement).

Et comment rester zen face aux pressions des examens? Trois conseils:

  1. Il faut relativiser: rater un examen n’est pas la fin du monde. Einstein en a raté beaucoup; W.B. Yeats a été refusé par Trinity College. Tous les deux ont gagné le prix Nobel. On peut réussir sa vie sans examens.
  2. Il faut équilibrer: travailler, dormir, manger une alimentation saine et faire du sport.
  3. Il faut planifier: il est important de se donner des objectifs précis et de procéder étape par étape. Ne jamais essayer de tout faire en même temps.

 

 

À vous maintenant…plus lentement

  1. What sentence can provoke stress?
  2. What three physical activities are suggested to combat stress?
  3. What is tip no.4?
  4. What is the last piece of advice in tip no.3?
  5. What should we imagine after closing our eyes?
  6. Why should we accept fear?
Publicités

Inutile et monstrueuse?

dimanche, 10 janvier 2016

 

irisheiffel

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, le symbole national de l’Irlande n’est pas le trèfle à trois feuilles – malgré son omniprésence sur les brochures touristiques et dans les pubs de Temple Bar. Beaucoup de nos grandes entreprises et associations sportives s’en servent aussi comme logo: Aer Lingus, Irish Tourism et IRFU, pour n’en citer que trois. En réalité, notre symbole national c’est la harpe – voilà pourquoi sur l’avers de chaque pièce d’argent frappée en Irlande et sur chaque document gouvernemental il y a une harpe.

Coat_of_arms_of_Ireland.svg

Et pas n’importe laquelle – c’est la harpe celtique qui appartenait, selon la légende, à un de nos héros nationaux, Brian Boru, lâchement assassiné par les envahisseurs danois à Clontarf en 1014. Si cela vous intéresse, vous pouvez voir la harpe dite de Brian Boru à Trinity College où les experts vous diront qu’elle ne date que du 15ème siècle. Quelle déception.

eiffel
C’est un peu la même chose pour la France. Pour la plupart des étrangers, le symbole de la France n’est ni le drapeau tricolore, ni Marianne, ni la Marseillaise, trois symboles officiels, mais la Tour Eiffel. Construite pour l’Exposition universelle de 1889 pour commémorer le centenaire de la Révolution française, la Tour Eiffel était conçue comme une structure temporaire dont le but était de mettre en avant la prouesse industrielle de la France. Avec ses 1.789 marches (un clin d’œil à la Révolution) et ses 2.500.000 rivets et ses 60 tonnes de peinture, c’était impressionnant. Sa taille de 320m faisait d’elle la plus haute structure du monde mais malgré tout cela elle a suscité la colère des Parisiens et des Français. Le monde artistique a protesté dans une lettre ouverte au commissaire de l’Exposition: Nous venons écrivains, peintres, sculpteurs, architectes, amateurs passionnés de la beauté… protester de toutes nos forces, de toute notre indignation, au nom du goût français méconnu, au nom de l’art et de l’Histoire français menacés, contre l’érection, en plein cœur de notre capitale, de l’inutile et monstrueuse Tour Eiffel…déjà baptisée du nom de « Tour de Babel »… Car la Tour Eiffel…c’est…le déshonneur de Paris. Enfin lorsque les étrangers viendront visiter notre Exposition, ils s’écrieront, étonnés :  « Quoi ? C’est cette horreur que les Français ont trouvée pour nous donner une idée de leur goût si fort vanté ? » La lettre est signée par Émile Zola et Guy de Maupassant, parmi d’autres. Quelques années plus tard, un journaliste a demandé à Maupassant pourquoi il déjeunait si souvent dans le restaurant de la Tour Eiffel. Sa réponse : « Car c’est le seul endroit à Paris où je ne la vois pas. »
Aujourd’hui, l’inutile et monstrueuse Tour Eiffel détient le record du monument payant le plus visité au monde.

À vous maintenant…

Écoutez cet extrait des Grosses Têtes dans lequel Philippe Bouvard interviewe Philippe Coupérie-Eiffel, l’arrière, arrière petit-fils de Gustave Eiffel et répondez aux questions. (Merci à RTL)

  1. What is the first question Bouvard puts to Coupérie-Eiffel?
  2. How does he reply?
  3. What modification was made to the Eiffel tower by Coupérie-Eiffel’s uncle?
  4. When did this happen?
  5. For how long did Gustave Eiffel have commercial rights to the tower?
  6. What was his financial position when he died?

1,37 milliard de Chinois et moi et moi et moi

samedi, 31 octobre 2015
Champions d'Europe

Champions d’Europe

L’Irlande et la France n’ont pas eu de chance lors de la Coupe du monde de rugby ayant été éliminées toutes les deux en quart de finale. Mais ne soyons pas démoralisés – même si nos équipes nationales respectives ont quelques problèmes sur le terrain de jeu, les Irlandais et les Français, en revanche, peuvent se vanter d’être les champions européens de…la fécondité, c’est-à-dire le nombre de bébés qui naissent chaque année!

Le taux de natalité baisse en Europe comme dans tous les pays développés mais la France et l’Irlande restent en tête des pays européens – le Portugal est en dernière position. La France compte en moyenne 2,01 enfants par femme et l’Irlande en compte 2,08. Pour un Irlandais né pendant les années cinquante où des familles (surtout des familles catholiques) de cinq, six et sept enfants étaient tout à fait normales, une famille de 2,08 enfants peut paraître modeste. Les Français sont tellement habitués à l’idée d’avoir seulement un ou deux enfants qu’un foyer ayant au moins trois enfants est désigné officiellement « une famille nombreuse ». Les familles nombreuses bénéficient de tarifs réduits sur les billets de trains, les musées, le cinéma, les équipement sportifs et même auprès de certains magasins. En plus, pour encourager les Français à être encore plus féconds, le gouvernement a créé la médaille de la famille qui récompense:

Tout parent qui :

  • a élevé au moins 4 enfants de nationalité française,
  • dont l’aîné a atteint l’âge de 16 ans,
  • et qui, par leurs soins attentifs et leur dévouement, ont fait un constant effort pour élever leurs enfants dans les meilleures conditions matérielles et morales.
Certificat et médaille de la famille

Certificat et médaille de la famille

La Chine, en revanche, a introduit la politique de l’enfant unique en 1979 pour éviter la surpopulation dans un pays qui compte actuellement environ 1,37 milliard d’habitants. Les familles nombreuses étaient punies par des amendes ou même par des avortements forcés. Un deuxième enfant n’avait pas les mêmes droits que son frère ou sa soeur. Un article publié dans le journal Libération raconte la vie de Li Xue:  Parce qu’elle est née hors quota, elle n’est pas allée à l’école, «pas même une journée». Elle ne peut pas emprunter de livres à la bibliothèque du coin, ni acheter un billet de train ou consulter un médecin à l’hôpital. C’est sa sœur aînée qui lui a appris à écrire les caractères chinois. Le smartphone, qui la relie au reste de la société, lui a été offert par un journaliste, ému après l’avoir interviewée…«Si mon cas n’est pas résolu bientôt, je ne pourrai pas non plus me marier», raconte Li Xue.

Jeudi dernier la Chine a annoncé la fin de cette politique estimant qu’elle a surtout « accéléré le vieillissement démographique de la société et déséquilibré la répartition des sexes. » Désormais, tous les couples auront l’autorisation d’avoir deux enfants.

À vous maintenant…

Écoutez cet extrait d’un reportage de BFMTV et répondez aux questions suivantes.

  1. What does this woman think of the new policy in China?
  2. When was she born?
  3. How does she sometimes feel?
  4. What does she say is the advantage of having a brother or sister?

 

Le mariage pour tous

dimanche, 10 mai 2015

 

 

lib-unionhomo-europe-01

 

 

Un référendum aura lieu en Irlande le 22 mai 2015 sur la question épineuse du mariage homosexuel. Depuis 2011, les couples homosexuels irlandais ont le droit d’établir un pacte d’union civile mais le mariage leur est, pour le moment, interdit.  L’Irlande est un des rares pays à demander à ses citoyens de décider si on devrait autoriser le mariage homosexuel – la plupart des autres pays européens où c’est autorisé ont pris leur décision après des votes parlementaires.

Mais d’abord, c’est quoi exactement un  « référendum » ? Le mot, d’origine latine, signifie  « ce qui doit être rapporté ailleurs ». Selon les dictionnaires, c’est l’action de soumettre une décision politique à une assemblée, à l’ensemble des citoyens pour approuver ou rejeter une mesure proposée par le pouvoir exécutif. Autrement dit, ce ne sont pas les députés qui prennent la décision, ce n’est pas un parti politique qui prend la décision – c’est le peuple qui décide. Donc, le 22 mai les Irlandais doivent décider s’il faut modifier l’article 41 de la constitution pour permettre aux couples homosexuels de se marier.

1305271-un-papa-une-maman

En France, le mariage homosexuel existe depuis mai 2013. La France était le 9e pays européen et le 14e pays au monde à autoriser ce qu’on appelle « le mariage pour tous » . Ce n’était pas une victoire écrasante pour le gouvernement de François Hollande  – 331 votes pour et 225 votes contre – mais une victoire quand même. Le premier couple homosexuel à célébrer leur mariage c’était Vincent Autin et Bruno Boileau, le 29 mai 2013. En 2014, les mariages de couples de même sexe ont représenté 4% du total des unions.¹ Un des changements éffectués par cette loi c’est que maintenant chaque membre du couple peut choisir de porter le nom de son/sa parténaire ou les deux noms accolés. Avant 2013 seules les femmes pouvaient faire ce choix.

Mariagepourtous-01

Selon certains sondages effectués il y a quatre mois, environ 76% des Irlandais étaient en faveur du mariage gay. Ce pourcentage diminue selon des sondages réalisés au cours des dernières semaines mais il reste toujours une majorité favorable à l’amendement. Ceux qui sont contre le mariage pour tous prétendent que chaque enfant a besoin de l’amour d’un père et d’une mère; ceux qui sont pour, comme le curé Fr Brian O’ Fearraigh, croient que ‘l’État doit reconnaître et respecter les droits de tous ses citoyens, quelle que soit leur sexualité.’

1. http://www.gouvernement.fr/action/le-mariage-pour-tous

À vous maintenant…

Listen to this extract in which six people express their opposition to ‘le mariage pour tous’ and summarise what each person says.

  • Après avoir écouté ces personnes donnez votre réaction. Êtes-vous d’accord?

 

 

 

Que vienne le succès!

samedi, 28 février 2015
molly2

Molly Sterling (photo: Andres Poveda)

 

Espérons que Vienne, la ville où Mozart est mort, sera le berceau d’un nouveau grand talent musical: Molly Sterling. Ça y est, l’Irlande a voté et la décision est prise: c’est Molly qui représentera notre pays à Vienne au  60ème concours Eurovision avec la chanson « Playing With Numbers », co-écrite par Molly et Greg French. Nous la félicitons de son succès et nous lui souhaitons bonne chance – nous sommes tous fiers d’elle. Les demi-finales auront lieu le 19 et le 21 mai; la finale aura lieu samedi le 23 mai.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’Eurovision sans jamais oser le demander

  • Nous sommes les champions! L’Irlande détient le record du plus grand nombre de victoires au concours. Incroyable mais vrai, nous avons remporté la victoire sept fois!
  • La France, le Luxembourg, la Suède et le Royaume-Uni ont gagné cinq fois. Mais la dernière victoire française date d’il y a longtemps –  1977 avec « L’Oiseau et l’enfant » de Marie Myriam.
  • Un Irlandais, Johnny Logan, détient le record du plus grand nombre de victoires à titre individuel: ayant chanté les chansons gagnantes en 1980 et en 1987, il  écrit « Why Me? » qui gagne en 1992.
  • C’est Dana qui a remporté le succès pour l’Irlande pour la première fois en 1970 avec    « All Kinds of Everything ». Elle avait alors presque dix-neuf ans.
  • Molly, à seize ans, est très jeune mais le record du plus jeune interprète à gagner est détenu par Sandra Kim.  Elle n’a que treize ans et demi quand elle représente la Belgique en 1986. Depuis 1990, il faut avoir au moins seize ans.
  • Chanter au concours Eurovision c’est le rêve de tous les jeunes interprètes – non seulement c’est un grand honneur de représenter son pays, il y a aussi , en moyenne, une audience de 180 millions de spectateurs!
  • Le groupe qui a eu le plus de succès commercial depuis leur victoire au concours, c’est sans doute ABBA.
  • La chanson qui a eu le plus de succès commercial c’est peut-être « Volare ». Classée en troisième position en 1958, la chanson connaît depuis un succès fou. Traduite de l’italien en anglais, elle a été  reprise par tous les grands: Frank Sinatra, Ella Fitzgerald, David Bowie, The Gipsy Kings et Dean Martin.
  • Le pays qui a eu le moins de succès, c’est la Norvège qui a terminé en dernière position onze fois.
  • L’Irlande détient aussi un record insolite: le seul interprète non-humain de l’histoire du concours.  En 2008, malgré des protestations, c’est Dustin the Turkey qui a défendu nos couleurs!
Lisa Angell

Lisa Angell

Cette année, la France sera représentée par Lisa Angell (46 ans) qui chante « N’oubliez pas ». Obsédée par la musique depuis un très jeune âge, elle a toujours rêvé d’en faire son métier: « Le vrai déclic, je l’ai eu à 7 ans. Mes parents étaient fans de Serge Lama et ils m’ont emmenée le voir en concert. Il a interprété ‘Je suis malade‘ en fin de spectacle, à genoux dans son costume blanc. Quand je suis sortie, j’ai dit à mes parents : ‘C’est le métier que je veux faire !‘ »

Selon Lisa, « cette chanson parle d’une femme meurtrie et touchée au plus profond de son âme de voir la destruction de son village à cause de la guerre. Et la seconde partie c’est une femme forte qui promet de reconstruire son village…». Avec son message de paix universel, et étant donné les événements de Charlie Hebdo, sa chanson aura sûrement plus de succès pour la France que celle de Twin Twin qui l’année dernière a terminé en…dernière position.

À vous maintenant…

Écoutez cet extrait d’une interview avec Lisa Angell et répondez aux questions suivantes:

  1. What does she tell us about her parents?
  2. What happened when she was six or seven?
  3. What exactly did she say (in French) after the Serge Lama concert?
  4. What happened when she was eleven?
  5. What song did she sing in a decisive competition?
  6. What decision did she make at the age of fifteen or sixteen?

A Nation of Emigrants

lundi, 11 juin 2012

Famine Memorial by Rowan Gillespie. Photo Daytripper.

– What ish my nation? Who talks of my nation? (Macmorris in Henry V – Shakespeare)

–  A nation? says Bloom. A nation is the same people living in the same place. (Ulysses – Joyce)

Marine le Pen, chef du Front national, parti de l’extrême droite, était placée en troisième position au premier tour de l’élection présidentielle avec un score historique de 18% des voix, un succès alarmant pour tous ceux qui luttent contre la xénophobie et le racisme en France. L’immigration est le grand thème de ses discours:  « Nous n’avons pas besoin d’immigration de travail, parce qu’il n’y a pas de travail et que dans cette période difficile le peu qui existe doit d’abord profiter aux nôtres!  » C’est peut-être un argument qui a des éléments solides au niveau économique mais c’est le possessif « nôtres » qui provoque une certaine inquiétude. Encore un extrait d’un de ses discours et encore ce possessif:  « Cette arrivée massive, en un temps très bref, vingt ou trente ans, de femmes et d’hommes ayant pour une très grande majorité une culture très différente de la nôtre, rend toute assimilation inopérante voire impossible.»  La question se pose désormais: À qui appartient la France ou l’Irlande ou n’importe quel autre pays? À ceux qui y sont nés? Dans un monde où nous sommes tous liés par internet et Skype, où on peut voyager facilement d’un pays à un autre,  où nous avons des appartements à l’étranger, peut-on toujours parler de « nous » et « eux »?

Les Irlandais ont toujours émigré, le plus souvent pour des raisons économiques ou politiques. Pendant la période de la Grande Famine plus de 1,5 millions de personnes ont émigré vers les États-Unis ou l’Angleterre. Ils n’ont pas toujours été accueillis les bras ouverts:

Mais la diaspora irlandaise est maintenant bien installée un peu partout et même Barack Obama réclame ses racines irlandaises.

Les dernières statistiques du Central Statistics Office révèlent qu’ici en Irlande nous sommes un pays en transition. Depuis la mort du tigre celtique, l’émigration connaît de nouveau une hausse.  Selon le CSA, le nombre de personnes de nationalité irlandaise qui ont émigré a augmenté de 27.700 à 40.200 entre avril 2010 et avril 2011 – une augmentation de cinquante pour cent en un an. Mais pendant la même période le nombre d’immigrés a aussi augmenté de 30.800 à 42.300. En 2007, juste avant l’explosion de notre bulle immobilière, on a recensé un record de 109.500 immigrés dont 62% venaient d’autres pays européens –  ce qui fait que nous changeons: ni meilleurs, ni pires… différents, voilà tout.

Que Marine Le Pen se rassure. S’il y a beaucoup d’immigration, la France, elle aussi, connaît l’émigration. Selon The Sunday Times d’hier, il y a tant de Français (presque 400.000) habitant Londres ou la région londonienne que Nicolas Sarkozy l’avait surnommée Paris-sur-Tamise et Londres peut maintenant être considérée la sixième ville française.

À vous maintenant…

Écoutez cet extrait (ralenti) de l’émission Les Grosses Têtes diffusée le 6 juin où Philippe Bouvard parle avec Gérard-François Dumont, démographe, au sujet des Français à Londres. Merci à RTL.

  1. How many French people does Bouvard say are living in London?
  2. Why do we not know the exact figure, according to Dumont?
  3. What is the official figure for French people registered as living in the U.K.?
  4. What correction does Dumont make to Bouvard’s claim that London is the ‘sixth largest French city’?
  5. Where does Dumont rank London as a ‘French’ city in terms of the numbers of French nationals?
  6. What four other cities have large numbers of French nationals?
  7. BONUS POINTS!  Identify the difference between how Bouvard and Dumont pronounce one of those cities.

Les Lacs du Connemara

vendredi, 25 novembre 2011

Michel Sardou

Top marks to the Clifden Chamber of Commerce who managed to get massive newspaper, television and radio coverage in France for a bash they organised in the Irish embassy in Paris.

Il y a quelques mois, pour créer un peu de publicité et pour attirer les touristes, les membres de la Chambre de commerce ont inventé l’honneur The Freedom of Clifden. Le premier récipiendaire c’était Ryan Tubridy, animateur de télévision et de radio, visiteur régulier à Clifden et, il faut le dire, cousin d’un des membres de la susdite Chambre. La semaine dernière, c’était Michel Sardou qui a été sélectionné. Mais qui est Michel Sardou?

 Si les Français connaissent le Connemara et s’ils le visitent pour ses paysages sauvages, ses montagnes, sa solitude et ses lacs c’est en partie grâce à l’influence d’une chanson: Les Lacs du Connemara de Michel Sardou. Enregistrée en 1981, la chanson est devenue une des chansons les plus célèbres en France. Sur une musique composée par Jacques Revaux, plus connu pour son succès planétaire avec Claude François Comme d’habitude (en anglais, My Way), Sardou nous parle d’une terre brûlée et mystérieuse, d’un Sean Kelly et sa femme Maureen qui, pour des raisons que je n’ai jamais comprises, se jette nue dans un lac.

Même si la plupart des Irlandais qui connaissent la chanson la trouvent insupportable, les Français, eux, l’adorent. Et pour récompenser Michel Sardou de ses services au tourisme irlandais, et (soyons honnêtes) pour créer aussi un peu de publicité pour l’Irlande, on vient de lui remettre les clés de Clifden, « capitale » du Connemara dans une cérémonie à Paris. Selon l’ambassade d’Irlande en France « L’Irlande et les habitants du Connemara en particulier ont souhaité par cette cérémonie rendre hommage à l’oeuvre et à l’homme qui ont permis de resserrer les liens fort chaleureux qui réunissent les Français et les Irlandais…la chanson Les Lacs du Connemara continue d’inspirer et d’enchanter le public en France et ailleurs, et fait désormais partie du patrimoine franco-irlandais. » Comme Tubridy, Sardou jouit désormais de certains privileges: il peut se faire couper les cheveux gratuitement, il peut se garer où il veut et il peut faire paître ses moutons sur les terres communes.

Bon, d’accord, c’est une chanson qui a eu énormément de succès en France mais, sans vouloir être trop cynique, est-ce qu’on peut prétendre qu’une chanson qu’on n’entend jamais à la radio en Irlande  et dont 99,9% des Irlandais ignorent l’existence fasse partie du « patrimoine franco-irlandais »?

À vous maintenant…

  1. How old is the song?
  2. What does Sardou say is wonderful about the Irish?
  3. What does he say about the key?
  4. Why did Sardou think the song would not be a success?
  5. What ‘miracle’ took place, according to Sardou?

Les Lacs du Connemara – Sardou/Delanoë/Revaux

Terre brûlée au vent
Des landes de pierre,
Autour des lacs,
C’est pour les vivants
Un peu d’enfer,
Le Connemara.

Des nuages noirs
Qui viennent du nord
Colorent la terre,
Les lacs, les rivières :
C’est le décor
Du Connemara.

Au printemps suivant,
Le ciel irlandais
Etait en paix.
Maureen a plongé
Nue dans un lac
Du Connemara.

Sean Kelly s’est dit :
« Je suis catholique.
Maureen aussi. »
L’église en granit
De Limerick,
Maureen a dit « oui ».

De Tiperrary
Bally-Connelly
Et de Galway,
Ils sont arrivés
Dans le comté
Du Connemara.

Y avait les Connor,
Les O’Conolly,
Les Flaherty
Du Ring of Kerry
Et de quoi boire
Trois jours et deux nuits.

Là-bas, au Connemara,
On sait tout le prix du silence.
Là-bas, au Connemara,
On dit que la vie
C’est une folie
Et que la folie,
Ça se danse.

Terre brûlée au vent
Des landes de pierre,
Autour des lacs,
C’est pour les vivants
Un peu d’enfer,
Le Connemara.

Des nuages noirs
Qui viennent du nord
Colorent la terre,
Les lacs, les rivières :
C’est le décor
Du Connemara.

On y vit encore
Au temps des Gaels
Et de Cromwell,
Au rythme des pluies
Et du soleil,
Au pas des chevaux.

On y croit encore
Aux monstres des lacs
Qu’on voit nager
Certains soirs d’été
Et replonger
Pour l’éternité.

On y voit encore
Des hommes d’ailleurs
Venus chercher
Le repos de l’âme
Et pour le coeur,
Un goût de meilleur.

Re Joyce!

dimanche, 6 novembre 2011

Les Irlandais sont partout dans le monde: en Angleterre, aux États-Unis, en Amérique du Sud et, bien sûr, en France. La rue des Irlandais se trouve dans le cinquième arrondissement de Paris, à deux pas du Panthéon. Au bout de la rue, en venant du Panthéon, on trouve le Collège des Irlandais dont les origines remontent au seizième siècle. Pendant longtemps le Collège des Irlandais se chargeait de la formation des prêtres. Aujourd’hui, c’est un centre culturel irlandais qui organise des expositions, du théâtre, et des conférences sur la vie artistique irlandaise. Ce n’est pas la plus jolie des rues parisiennes, certes, mais c’est notre petite rue à nous. Nous en sommes fiers comme nous sommes fiers de la contribution des Irlandais à la vie culturelle européenne. L’Irlande, malgré sa petite population de quatre millions d’habitants, a néanmoins réussi à donner  au monde Oscar Wilde, W.B. Yeats, George Bernard Shaw, James Joyce, Samuel Beckett et Seamus Heaney, parmi beaucoup d’autres: tous des génies et tous des Irlandais. Il y a de quoi s’en réjouir.

Alors, imaginez donc ma stupéfaction quand, lors d’une visite récente à Paris, me promenant juste à côté de la rue des Irlandais, je suis tombé sur cette plaque commémorative apposée à l’entrée d’un immeuble dans la rue du Cardinal Lemoine:

James Joyce, écrivain britannique? Quoi?! Notre cher James Joyce, auteur d’Ulysse, britannique? Mais qu’est-ce que c’est que cette histoire? Autant nous faire croire que le Soleil tourne autour de la Terre! D’accord, il est né à Dublin en 1882 quand l’Irlande faisait encore partie du Royaume-Uni. Mais quand même! Les Irlandais n’aiment pas qu’on les confonde avec les Anglais. Quand la maison d’édition Penguin a eu le culot en 1982 de publier des poèmes de Seamus Heaney dans la collection Penguin Book of Contemporary British Poetry cela leur a valu une réprimande magistrale de la part du poète: ‘Be advised my passport’s green/No glass of ours was ever raised to toast the Queen’.

Et pourtant, si c’était vrai? Eh oui, malheureusement pour les chauvins, les faits sont incontrovertibles. Selon une biographie récente par Gordon Bowker, il parait qu’en avril 1930, quelques années après l’indépendance irlandaise, Joyce a pris la décision de renouveler son passeport (britannique, puisque l’État irlandais venait juste d’être créé) plutôt que de demander un passeport irlandais comme il aurait pu le faire. Donc, officiellement, Joyce est né britannique et est mort britannique aussi.

Y a-t-il des differences réelles entre les Irlandais et les Anglais? Demandez à Samuel Beckett. Au journaliste français qui lui a demandé: «Alors, Monsieur Beckett, vous êtes Anglais? », la réponse, maintenant célèbre, était éloquente. Beckett a répondu tout simplement: « Au contraire. »

À vous maintenant…

Écoutez cet extrait (ralenti) d’une émission de RTL sur la visite de Barack Obama en Irlande et répondez aux questions.

  1. Which relation of Barack Obama lived in Moneygall?
  2. When did his ancestor leave Ireland?
  3. Why did he leave?
  4. According to Henry Healy,  how far back can his connection with Obama be traced?
  5. How, according to the journalist, did Obama honour his Irish roots when he visited Moneygall?

%d blogueurs aiment cette page :