Archive for the ‘femmes’ Category

Les Français·es sont divisé·es!

samedi, 2 décembre 2017

L’écriture inclusive

Le très prestigieux Trinity College (de son vrai nom University of Dublin), berceau de Jonathan Swift, d’Oscar Wilde et de Samuel Beckett vient d’annoncer une décision importante : l’étudiant(e) de première année ou de deuxième année ne pourra plus se vanter du titre Junior Freshman ou Senior Freshman. Désormais il/elle portera le titre « Junior Fresh » ou « Senior Fresh ». La décision de supprimer la syllabe « man » vient du désir d’être plus inclusif. Selon Chris Morash, vice-Provost de Trinity College, c’est une réforme à la fois « petite mais importante » qui vise à rassurer tous les étudiants qu’ils sont tous « inclus », quelle que soit leur identité sexuelle.

Cette décision n’a pas fait l’unanimité des lecteurs du quotidien « The Irish Times ». Certains lecteurs se sont mis tout de suite à rédiger des lettres pour se moquer d’une tendance  qu’ils jugent trop « politiquement correcte ». Un lecteur s’inquiète pour le comté de Fermanagh, dans le nord du pays – si on supprime la syllabe man partout, est-ce qu’il faudra maintenant l’appeler Feragh ? Un autre lecteur se demande si l’instrument musical « mandolin » sera rebaptisé « dolin ». Cela me rappelle l’histoire (sans doute inventée) de la proposition  du conseil administratif de la ville de Chicago de transformer les « manhole covers – plaques d’égoût » en « personhole covers ».

En France aussi, depuis quelques années, l’inclusivité linguistique fait polémique. On reproche souvent à la langue française un certain sexisme grammatical : les jeunes élèves anglophones de douze ans sont souvent surpris d’apprendre qu’en français le masculin l’emporte toujours sur le féminin. Imaginons, par exemple, une classe de vingt-quatre filles et un seul garçon. « Ils sont sympa, ces élèves ! », se dit le professeur. Ou la professeur? Enfin, bref. Et parmi les chères têtes blondes qui ânonnent comme une ronde en apprenant leurs verbes : « je , tu , il, elle, nous… » il y a toujours une qui demande au prof/ à la prof : « Pourquoi on met toujours il avant elle ? » .

C’est pour lutter contre ces pratiques linguistiques que le Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes a publié un « Guide pratique pour une communication publique sans stéréotype de sexe ». Selon le HCE, pour éviter le sexisme linguistique il faut faire trois choses :

  • féminiser les professions – professeure, auteure, pompière etc.
  • inclure les deux genres en parlant d’un groupe – Bonjour à toutes et à tous ! Les candidats et les candidates…
  • utiliser des termes neutres autant que possible – au lieu de dire « les droits de l’homme » il faudrait dire « les droits humains ».

La maison d’édition Hatier a trouvé une autre solution dans son premier manuel scolaire en écriture inclusive publié en  mars. Cela consiste à insérer la terminaison du féminin entre des points: Grâce aux agriculteur.rice.s, aux artisan.e.s et aux commerçant.e.s, la Gaule était un pays riche. L’avis de la plupart des médias ? Pas très pratique, pas très joli et, surtout, pas très lisible.  L’Académie française, dont la fonction est de protéger la langue française, l’a critiquée aussi. Elle a lancé un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

La réaction d’un ancien ministre de l’Éducation, Luc Ferry, sur Twitter  : « On aimerait savoir qui est le crétin ou la crétine qui a inventé une écriture inclusive imprononçable et en rupture avec toute la littérature. »

À vous maintenant…

Voici un extrait d’une émission de RTL où Margaux Collet parle de l’écriture inclusive:

  1. What does she say academicians and linguists have done in the past?
  2. What linguistic rule dates only from the seventeenth century?
  3. What does she say about trades and professions during the Middle Ages?
  4. What is the effect on women of constantly using masculine forms in writing and in speech?
  5. How are women depicted in school books today?

Publicités

La polémique du burkini

dimanche, 28 août 2016
©PHOTOPQR/LE PARISIEN

©PHOTOPQR/LE PARISIEN

Depuis le début de l’été on en parle presque tous les jours dans les journaux et à la télé: l’interdiction du port du burkini par les maires d’une vingtaine de villes françaises. C’est une polémique qui fait couler beaucoup d’encre et même quelques larmes. Mais d’abord qu’est-ce que le burkini?

Inventé en 2004 par Aheda Zanetti, une Australienne d’origine libanaise, le burkini est une tenue de bain qui permet aux femmes musulmanes de se baigner dans la mer tout en préservant la pudeur, un élément fondamental de leur religion. Le burkini couvre le corps et les cheveux mais laisse les mains et le visage visibles. Selon Zanetti, le mot est né d’une contraction de burqa et bikini: « Je me suis dit : notre tenue de bain est plus légère qu’une burqa et elle a deux pièces comme un bikini, alors je l’ai appelée burkini. C’est juste un mot que j’ai inventé pour nommer mon produit. » 

Pourquoi certains maires ont-ils pris la décision d’interdire le burkini? Pour comprendre cette décision il faut d’abord comprendre qu’un des piliers de la société française est la laïcité, le principe selon lequel l’Église et l’État sont complètement séparés. Voilà pourquoi, « dans les écoles, les collèges et les lycées publics, le port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit ». Par exemple, les élèves des écoles publiques n’ont pas le droit de porter ni la croix catholique ni le voile musulman; même les crèches de Noël sont interdites dans beaucoup de mairies.

F.-Imbert-laïcité-à-lécole

Mais les choses se sont compliquées cet été quand une vingtaine de communes ont pris des arrêtés interdisant le port du burkini sur les plages. Certains ont crié à la discrimination et à l’islamophobie. À Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes), le député-maire a défendu la décision: « La République, ce n’est pas venir à la plage habillé en affichant ses convictions religieuses, d’autant que ce sont de fausses convictions car la religion ne demande rien en la matière. »  Mais des photos publiées dans la presse internationale qui montraient des femmes musulmanes verbalisées par des policiers ont suscité des protestations du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) et la Ligue des droits de l’Homme.

Alors, islamophobie ou souci de protéger la laïcité? Le Conseil d’État, la plus haute juridiction administrative, a rendu sa décision le 26 août: l’interdiction du burkini est «une atteinte grave et manifestement illégale aux libertés fondamentales que sont la liberté d’aller et venir, la liberté de conscience et la liberté personnelle».

À vous maintenant…

Écoutez cet extrait des infos de France2 et répondez aux questions.

 

  1. What does the first politician say about France?
  2. What post is held by the second politician to speak?
  3. What does she think is the purpose of the burkini?
  4. She says that the burkini is an ‘archaism’ (something old-fashioned). What kind of people are needed to combat this ‘archaism’.

1,37 milliard de Chinois et moi et moi et moi

samedi, 31 octobre 2015
Champions d'Europe

Champions d’Europe

L’Irlande et la France n’ont pas eu de chance lors de la Coupe du monde de rugby ayant été éliminées toutes les deux en quart de finale. Mais ne soyons pas démoralisés – même si nos équipes nationales respectives ont quelques problèmes sur le terrain de jeu, les Irlandais et les Français, en revanche, peuvent se vanter d’être les champions européens de…la fécondité, c’est-à-dire le nombre de bébés qui naissent chaque année!

Le taux de natalité baisse en Europe comme dans tous les pays développés mais la France et l’Irlande restent en tête des pays européens – le Portugal est en dernière position. La France compte en moyenne 2,01 enfants par femme et l’Irlande en compte 2,08. Pour un Irlandais né pendant les années cinquante où des familles (surtout des familles catholiques) de cinq, six et sept enfants étaient tout à fait normales, une famille de 2,08 enfants peut paraître modeste. Les Français sont tellement habitués à l’idée d’avoir seulement un ou deux enfants qu’un foyer ayant au moins trois enfants est désigné officiellement « une famille nombreuse ». Les familles nombreuses bénéficient de tarifs réduits sur les billets de trains, les musées, le cinéma, les équipement sportifs et même auprès de certains magasins. En plus, pour encourager les Français à être encore plus féconds, le gouvernement a créé la médaille de la famille qui récompense:

Tout parent qui :

  • a élevé au moins 4 enfants de nationalité française,
  • dont l’aîné a atteint l’âge de 16 ans,
  • et qui, par leurs soins attentifs et leur dévouement, ont fait un constant effort pour élever leurs enfants dans les meilleures conditions matérielles et morales.
Certificat et médaille de la famille

Certificat et médaille de la famille

La Chine, en revanche, a introduit la politique de l’enfant unique en 1979 pour éviter la surpopulation dans un pays qui compte actuellement environ 1,37 milliard d’habitants. Les familles nombreuses étaient punies par des amendes ou même par des avortements forcés. Un deuxième enfant n’avait pas les mêmes droits que son frère ou sa soeur. Un article publié dans le journal Libération raconte la vie de Li Xue:  Parce qu’elle est née hors quota, elle n’est pas allée à l’école, «pas même une journée». Elle ne peut pas emprunter de livres à la bibliothèque du coin, ni acheter un billet de train ou consulter un médecin à l’hôpital. C’est sa sœur aînée qui lui a appris à écrire les caractères chinois. Le smartphone, qui la relie au reste de la société, lui a été offert par un journaliste, ému après l’avoir interviewée…«Si mon cas n’est pas résolu bientôt, je ne pourrai pas non plus me marier», raconte Li Xue.

Jeudi dernier la Chine a annoncé la fin de cette politique estimant qu’elle a surtout « accéléré le vieillissement démographique de la société et déséquilibré la répartition des sexes. » Désormais, tous les couples auront l’autorisation d’avoir deux enfants.

À vous maintenant…

Écoutez cet extrait d’un reportage de BFMTV et répondez aux questions suivantes.

  1. What does this woman think of the new policy in China?
  2. When was she born?
  3. How does she sometimes feel?
  4. What does she say is the advantage of having a brother or sister?

 

Qui est…Jean-Marie Le Pen?

dimanche, 12 avril 2015
Jean-Marie Le Pen (photo: L'Express)

Jean-Marie Le Pen (photo: L’Express)

Nous savons tous ce que c’est que le conflit de générations: les parents trouvent la musique techno de leurs enfants insupportable; les adolescents considèrent leurs parents ringards et agaçants. En général, dans la plupart des familles tout finit par s’arranger si on laisse du temps au temps. Mais que faire quand on est chef d’un parti politique et que son père est une personnalité politique importante avec qui on ne s’entend plus? Voilà le problème de Marine Le Pen et son père, Jean-Marie Le Pen. Né en Bretagne en 1928, Jean-Marie Le Pen est le fondateur et, depuis 2011, Président d’honneur du Front national, parti de l’extrême droite. Il fait parler de lui en ce moment à cause des tensions très publiques entre lui et sa fille, Marine Le Pen, actuellement présidente du FN.

Jean-Marie Le Pen et sa fille Marine Le Pen

Jean-Marie Le Pen et sa fille Marine Le Pen

Jean-Marie Le Pen a toujours été connu pour ses prises de position réactionnaires, ses propos anti-immigration et ses dérapages médiatiques. De temps en temps ses commentaires peuvent faire sourire: « Un homme qui ne boit pas de vin n’est pas tout à fait respectable, selon moi » (29 juillet 2011). Le plus souvent, cependant, ses propos choquent: «  L’immigration ? Monseigneur Ebola peut régler ça en trois mois » (20 mai 2014). Certains lui reprochent le crime de négationnisme – par exemple: « Je ne dis pas que les chambres à gaz n’ont pas existé. Je n’ai pas pu moi-même en voir. Je n’ai pas étudié spécialement la question. Mais je crois que c’est un point de détail de l’histoire de la Deuxième Guerre mondiale » (13 septembre 1987). Condamné le 18 mars 1991 par la cour d’appel de Versailles pour « banalisation de crimes contre l’humanité » et « consentement à l’horrible », il a dû verser des dommages et intérêts à une dizaine d’associations qui se sont plaintes dont l’Union nationale des associations de déportés.

En 2005, en parlant de la Seconde Guerre mondiale, il déclare:  « En France, du moins, l’occupation allemande n’a pas été particulièrement inhumaine même s’il y a eu des bavures, inévitables dans un pays de 550.000 kilomètres carrés ». Cette fois-ci , il est condamné à trois mois de prison avec sursis et 10.000 euros d’amende.

le pen 3

Mais une interview la semaine dernière est, pour Marine Le Pen, la goutte qui fait déborder le vase. Lors de cette interview il a reformulé ses paroles de 1987 comme s’il voulait mettre les chambres à gaz au même niveau que tous les autres actes de guerre: « Tout ça est horrible. La guerre est horrible vous savez…un éclat d’obus qui vous éclate le ventre, une bombe qui vous décapite, une chambre qui vous asphyxie, c’est assez ignoble oui, c’est vrai…».

Sa fille, Marine Le Pen, a annoncé jeudi soir l’ouverture d’une procédure disciplinaire contre son père. En plus, elle précise qu’elle s’opposera à la candidature de son père pour les élections régionales de décembre. Et la cerise sur le gâteau: elle demande à son père de faire preuve de « sagesse » et « peut-être d’arrêter ses responsabilités politiques ».
Si tout cela vous rappelle quelques détails de la grande tragédie de Shakespeare, « King Lear » , vous avez peut-être raison. Mais où donc est Cordelia? Et comme le Roi Lear, Jean-Marie Le Pen exprime sa déception…mais sur Twitter:

À vous maintenant…

Écoutez et répondez aux questions:

 

  1. How many times in the last 35 years has Jean-Marie Le Pen been sanctioned by the French legal system?
  2. What has he been sanctioned for nine times?
  3. How does the female journalist describe Jean-Marie Le Pen?
  4. What, according to the journalist, does his daughter spend her time doing?
  5. In which year did he make comments about the gas chambers?
  6. Ten years later what comment did he make that shocked people?

 

 

 

Les paradoxes français

dimanche, 12 octobre 2014
IMG_5399

The French Paradox, Ballsbridge, Dublin.

La France, c’est un pays de paradoxes, de contradictions. C’est à Charles de Gaulle, grand homme d’État, héros de la seconde guerre mondiale et président de la France entre 1959 et 1969 qu’on attribue la célèbre formule: Comment voulez-vous gouverner un pays qui a deux cent quarante-six variétés de fromage? C’était sa façon de dire que, malgré toute la bureaucratie et la centralisation du pouvoir, les Français restent néanmoins très attachés à leur terroir et restent indépendants d’esprit.

photo-recette-terrine_de_foie_gras_frais_de_canard

La plupart du temps quand on parle du « paradoxe français » on parle d’un phénomène médico-diététique. Les Français consomment énormément de matières grasses – des croissants au beurre le matin au pâté de foie gras le soir, en passant par les rillettes à midi, et tout cela arrosé souvent de deux ou trois bouteilles de vin. Et pourtant, le taux de maladies cardio-vasculaires en France est inférieur à celui des États-Unis, de la Grande-Bretagne et de l’Irlande (la Grande-Bretagne compte chaque année 736 événements cardiaques pour 100 000 habitants, la France 274). Comment expliquer ce paradoxe? Pauline Coti Bertrand, médecin suisse: « La chair d’oie et de canard est riche en graisses mono-insaturées. Ces graisses consommées sans prise de poids, donc dans des quantités modérées, ont un effet protecteur sur les vaisseaux sanguins…nous avons besoin de toutes les graisses. »

Simone Veil et autres membres de l'Académie française

Simone Veil à l’Académie française

Il existe d’autres paradoxes – par exemple, celui du statut de l’Académie française. Créée en 1635 par le Cardinal Richelieu, l’Académie a pour mission de protéger la langue française et de rédiger des dictionnaires: c’est l’autorité suprême en ce qui concerne le bon usage de la langue de Molière. Le problème c’est que le Français moyen et même les membres du gouvernement n’en font qu’à leur guise. Depuis au moins une trentaine d’années beaucoup de Français réclament une « féminisation » des métiers et des titres: pourquoi pas une professeure, une auteure, une ingénieure ou une présidente?  Une liste de métiers « féminisés » a été publiée en 1999 par la Documentation française, avec le soutien et une préface du Premier ministre, Lionel Jospin, au grand dam de l’Académie. Sa réponse officelle: « l’Académie française déplore les dommages que l’ignorance … inflige à la langue française et l’illusion selon laquelle une grammaire « féminisée » renforcerait la place réelle des femmes dans la société ». Pourtant, la semaine dernière, Sandrine Mazetier, député(e) et président(e) de séance à l’Assemblée nationale s’est fâchée avec un député qui persistait à l’appeler « Madame le Président » et lui a infligé une amende de 1.378 euros.

9782359331875_h430

Un dernier paradoxe concerne la littérature et les maths. La France, c’est un pays qui se veut cultivé, sophistiqué et littéraire. C’est l’un des rares pays où la philosophie est enseignée aux élèves de seize ou dix-sept ans; le prof de philosophie jouit d’un statut quasi-mythique. Ils adorent lire, les Français – du moins 80 % des jeunes de 15 ans à 24 ans prétendent avoir lu un livre dans les douze derniers mois ; 70 % de Français, tous âges confondus. Néanmoins, aux lycées il existe une hiérarchie de filières: en tête, la filière S (sciences/maths) qui est considérée la plus prestigieuse; viennent ensuite ES (économique et social) ou STG (sciences de technologies et de gestion) et, en dernière position, L (littéraire). Voici une formule révélatrice d’un prof anonyme qui exprime le mépris de la littérature: «Un bon élève va toujours en S, un élève moyen en ES et un médiocre va en STG et s’il n’y a pas de place en STG, il va en L». Les matheux, ceux qui sont forts en maths, plaisantent: « les S conçoivent le carton, les STG le construisent, les ES le commercialisent et les L dorment dedans ».

538875_299958430094793_572135959_n

Pour lire plus sur la féminisation des métiers.

 À vous maintenant…

Alain Finkielkraut, a sometimes controversial figure, was elected to the Académie française a few months ago. Listen to this extract from RTL and answer the questions.

  1.  What is the first term used to describe him?
  2. What is his background?
  3. What compliment does the speaker pay him?
  4. What do his adversaries complain about?
  5. Which areas of French life is he pessimistic about?

 

 

Les droits des femmes

dimanche, 14 septembre 2014

Pub_aspirateur_petit_bond

Vous trouvez le slogan publicitaire sur cette photo un peu sexiste? La lutte pour l’égalité entre les hommes et les femmes ne date pas d’hier. En France, c’est Olympe de Gouges qui a tout commencé en 1791 quand elle a rédigé sa « Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne ». Dans ce document elle réclame certains droits – par exemple, le droit de voter, de participer à la vie politique, le droit à la propriété privée et le droit à l’éducation. La phrase la plus célèbre de ce document: « La Femme a le droit de monter sur l’échafaud ; elle doit avoir également celui de monter à la Tribune. » Malheureusement, accusée de trahison, Olympe de Gouges a fini ses jours sur l’échafaud plutôt qu’à la Tribune. Le lendemain de son exécution, un certain haut fonctionnaire, jugeant qu’elle avait bien mérité d’être guillotinée, a menacé toutes celles qui voulaient l’imiter: «  Rappelez-vous cette virago, la femme-homme, l’impudente Olympe de Gouges qui la première institua des sociétés de femmes, abandonna les soins de son ménage, voulut politiquer et commit des crimes… »

Olympe de Gouges à la guillotine

Olympe de Gouges à la guillotine

Même si les femmes ont maintenant acquis les droits réclamés par Olympe de Gouges (du moins en Europe occidental), il reste néanmoins des inégalités. En France, comme en Irlande, les femmes sont moins nombreuses que les hommes à accéder au pouvoir: seulement cinq des quarante entreprises les plus importantes à la Bourse de Paris (le CAC 40) sont dirigées par des femmes. À l’éducation nationale, alors que 58% des professeurs sont des femmes seulement 26% des lycées français sont dirigés par des femmes et 37% des collèges. En Irlande, les statistiques sont plus ou moins pareilles pour les écoles secondaires mais plus choquantes à la primaire: les femmes représentent 83% des effectifs dans les écoles primaires mais seulement 53% des principaux sont des femmes. En politique, les femmes participent plus qu’il y a cinquante ans mais seulement 27% des 577 députés en France sont femmes; en Irlande 15% de nos 166 députés sont des femmes.

femmes

La plus grande inégalité chez les couples concerne les tâches ménagères. Dans la plupart des foyers, même ceux qui se disent politiquement corrects, c’est presque toujours la femme qui s’occupe de la machine à laver, des enfants et de la cuisine. Autre phénomène inquiétant pour ceux qui luttent pour l’égalité: en France, comme en Irlande, où les filles obtiennent de meilleurs résultats aux examens que les garçons elles optent souvent pour des carrières qui leur permettraient de conjuguer travail et famille – comme si s’occuper de la famille était toujours le rôle naturel de la femme.

Une femme qui semble avoir réussi sa vie dans le monde politique c’est la nouvelle ministre de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem. Dans cette interview avec lyonnews.com elle parle de la façon dont elle s’est intéressée à la politique.

najat-vallaud-belkacem-femmes-de-gauche-preferees-des-francais-9281_w1000

Najat Vallaud Belkacem, ministre de l’Education nationale

À vous maintenant…

  1. Why, as a young girl, did she feel she couldn’t get involved in politics?
  2. What did her parents never do?
  3. What did she study in university?
  4. What date was important for her?
  5. What ‘catastrophe’ is she referring to?

« S’occuper de la maison , c’est le rôle naturel de la femme! » Qu’est-ce que vous en pensez? (90 mots)

Olympe de Gouges au Panthéon?

dimanche, 17 novembre 2013

Avec plus de 700.000 visiteurs chaque année, le Panthéon est un des sites touristiques les plus visités de Paris. Situé dans le Quartier latin, à deux minutes du Jardin du Luxembourg, le Panthéon est une ancienne église où sont inhumés  « les grands hommes » de France. Même si le mot panthéon vient du grec (cela signifie « à tous les dieux »), les Français ont emprunté l’idée d’un panthéon aux Romains: c’est le général Marcus Agrippa qui a eu l’idée de faire construire un temple dédié aux dieux en 27 av. J.-C.

 

 

Juste après la révoution en 1789, les Français cherchaient un endroit où ils pouvaient honorer tous les hommes qui avaient contribué à la gloire du pays. Emmanuel Pastoret a proposé l’Église Sainte-Geneviève qui dominait toute la partie sud-est de la capitale et qui, jusqu’à la construction de la Tour Eiffel, était le monument le plus élevé de Paris. L’église a été rebaptisée le Panthéon et est devenue une nécropole qui accueillirait les cendres des grands hommes. Au-dessus du fronton étaient gravés les mots: AUX GRANDS HOMMES LA PATRIE RECONNAISSANTE.

Vous avez peut-être remarqué la répétition du mot « hommes »? Et voilà tout le problème aujourd’hui: conçu à une époque où les femmes participaient peu, ou pas du tout, à la vie publique le Panthéon est resté un monument presque exclusivement masculin. Sur les 71 personnages inhumés, on ne compte que deux femmes – ce qui n’est pas très impressionnant pour un pays qui se vante de son respect pour l’égalité. Ces deux femmes sont Marie Curie et Sophie Berthelot, et toutes les deux sont enterrées chacune à côté de son mari. Marie Curie, physicienne et chimiste, nobélisée deux fois, tout le monde reconnaît son génie –  même si vous n’arrivez à dénicher qu’un D3 en chimie au Leaving Cert. Sophie Berthelot, en revanche, y repose avec son mari tout simplement parce que  « les deux époux qui s’étaient tendrement aimés, avaient demandé à ne pas être séparés dans la mort plus qu’ils ne l’avaient été dans la vie. » Comme elle est morte seulement trois ou quatre heures avant son mari on lui a attribué cette honneur      « en hommage à sa vertu conjugale ».

Olympe de Gouges

Olympe de Gouges

Voilà pourquoi Philippe Bélaval, actuel administrateur du Panthéon, veut tout changer. « Je propose à François Hollande de ne panthéoniser que des femmes pendant son mandat parce que le déséquilibre hommes/femmes est très fort. » Même si Bélaval a une préférence pour les femmes qui ont participé aux deux guerres et à la Résistance, un nom qui revient dans tous les sondages est celui d’Olympes de Gouges. Pour en savoir un peu plus, écoutez l’extrait sonore ci-dessous.

À vous maintenant…

  1. Who is Jean-Louis Debré?
  2. How did Olympe de Gouges die?
  3. What was her principal activity?
  4. During which historical period did she live?
  5. What document did she help to draft?
  6. What did she and other women want?
  7. What unusual ‘right’ did she want for women?
  8. How was she dealt with?

Production Écrite

Le gouvernement décide d’établir un Panthéon irlandais. Choississez une femme que vous aimeriez proposer au Panthéon et expliquez votre choix. (90 mots)


%d blogueurs aiment cette page :