Neknomination vs smartnomination

 

DrinkvsFood

Nous connaissons tous la biture express (ou, plus correctement     « la beuverie express » selon un avis du Journal officiel du 28 juillet 2013): la pratique, malheureusement très répandue chez les jeunes, qui consiste à boire autant d’alcool que possible aussi vite que possible. Ou si vous préférez la définition officielle: «Absorption massive d’alcool, généralement en groupe, visant à provoquer l’ivresse en un minimum de temps. »

Mais avec un nouveau phénomène, neknomination, les Australiens ont poussé la beuverie express à l’extrême en introduisant deux nouveaux éléments: le narcissisme et le défi.  Narcissisme, parce qu’on se filme en train de boire des quantités énormes d’alcool – souvent jusqu’à un demi-litre de vodka ou trois litres de bière d’un seul coup – et puis on met la vidéo sur sa page Facebook.  L’élément du défi vient du fait que la deuxième étape de ce jeu consiste à défier trois personnes d’en faire autant dans les vingt-quatres heures qui suivent. Bien sûr, c’est une activité aussi dangereuse que débile et la neknomination est déjà liée à deux morts en Irlande. Au début du mois de février un jeune étudiant de Carlow, âgé de dix-neuf ans, ayant relevé le défi de ses camarades, a bu un mélange de bière et de vodka et puis s’est jeté nu dans une rivière près de chez lui. Son corps a été retrouvé le lendemain matin.

Mais les Français, eux, viennent de livrer bataille contre cette pratique dangereuse avec une nouvelle arme: « la smartnomination» . Selon Le Nouvel Observateur, « l’initiative a été lancée par Julien Voinson, commercial et photographe. Désigné pour participer à une neknomination, il a choisi de changer les règles du jeu. Fini l’alcool, le jeune homme de 23 ans défie ses amis d’effectuer une bonne action. Et ce, toujours en moins de 24 heures, créant ainsi une chaîne de solidarité. Dans une vidéo publiée le 12 février sur YouTube, on le voit en train de distribuer des hamburgers et des bouteilles d’eau à des sans-abri.’Quitte à être nominé, autant faire quelque chose qui soit intelligent et utile !’, explique-t-il sur Facebook. »

Voici une vidéo d’un autre jeune homme qui explique comment c’est facile de ne pas participer à neknomination et de faire une bonne action (la tise, c’est l’alcool):

Plus lentement, s’il vous plaît…

À vous maintenant…

Philippe Bouvard and his guests discussed neknomination on his programme, Les Grosses Têtes, last week.

  1. What two categories of people should be careful of this new ‘game’?
  2. What is the second stage of this ‘game’?
  3. What, according to one of the speakers, is the purpose of this activity?
  4. Why do young people drink more now than when the guests were young?
  5. What joke is made about the early age at which one of the guests says he started drinking?
  6. What type of drinks are singled out for criticism?
Publicités

Étiquettes : , , , , ,

Would you like to comment?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :