Comment tricher aux examens

Tricher-Aux-Examens-Livre-338229914_ML

C’est bientôt l’été et qui dit été dit examens. Et qui dit examens dit triche. Oui, la période des examens approche et même si la plupart des élèves s’y préparent honnêtement en travaillant jour et nuit, il y a chaque année un certain nombre de petits malins qui préfèrent consacrer leurs temps à affiner leurs astuces pour tricher. Selon une étude effectuée par letudiant.fr, 70% des élèves français reconnaissent avoir triché au moins une fois pendant leur scolarité. En 2010, 272 cas de fraude ont été détectés au baccalauréat sur 598.321 élèves, soit  un taux de 0,05%, ce qui ne paraît pas énorme.

En Irlande dans la même année, en revanche, on a recensé 83 cas de fraude sur 58.000 candidats, soit 0.14% – c’est-à-dire près de trois fois le taux français. Un sondage (pas très scientifique) à ce sujet  réalisé auprès de mes élèves de terminale il y a  quelques années  a suscité les réponses suivantes: « Mais qui n’a jamais été tenté de glisser une petite antisèche dans sa trousse avant une épreuve? »; « Ça ne fait de mal à personne, c’est tout à fait naturel d’essayer de tricher »;  « Que celui qui est sans péché jette la première pierre…»

trichesurlebras

Oui, je sais. En France, si vous êtes pris la main dans le sac vous risquez des sanctions dont la sévérité varie selon la gravité de votre « crime ». Votre épreuve sera annulée, vous passerez devant une commission disciplinaire et, dans les pires des cas,  vous risquez une interdiction de passer à l’enseignement supérieur durant trois ans et des amendes. Le délit de «substitution d’identité», le plus grave, est passible de prison et de 45.000 euros d’amende. Comme dit le journal Libération, qui s’adresse aux  « vrais jumeaux tentés pour faire passer l’épreuve de maths par leur moitié experte en algèbre: Pas de bac, pas de fac, pas de taf… et pas de chocolat. » En Irlande, en principe, on risque deux ans de prison et/ou une amende de 5.000 euros mais, en réalité, les peines sont souvent moins lourdes. Deux élèves d’un lycée pas loin de Dublin, trouvés coupables de substitution d’identité lors de l’épreuve de physique au Leaving Certificate en 2008, n’ont écopé que des amendes de 200 euros.

Aux bonnes vieilles méthodes tant aimées par nos grand-parents, comme l’antisèche cachée aux toilettes ou dans ses chaussettes, viennent s’ajouter maintenant, grâce à la nouvelle technologie, les tablettes, les smartphones, les oreillettes et les SMS. En France en 2011, 50% des tricheries impliquaient un téléphone portable, ce qui explique la décision d’installer des détecteurs de portables dans les centres d’examens.

cheat bac Capture

À vous maintenant…

Many attempts to cheat in exams don’t work out too well. Listen to his report from RTL on how various students were caught and answer the following questions:

  1. Where did the first pupil place his cheat notes?
  2. What did he not realise?
  3. Where did the second pupil place his notes?
  4. What mistake did he make?
  5. What was the third pupil’s method of cheating?
  6. How was he caught?
  7. What penalty can cheaters receive?
Publicités

Étiquettes : , , , , , , ,

Would you like to comment?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :