Manifestations

En quoi les Irlandais sont-ils différents des Français? On s’habille plus ou moins comme les Français; on écoute plus ou moins la même musique. Les Français boivent plus, peut-être? Non, les Irlandais boivent un peu plus que les Français  – en 2009, la consommation moyenne en Irlande était de l’ordre de 13,4 litres d’alcool pur par habitant; en France, c’était 13 litres. Les Français fument plus que nous? Ça dépend – trente-trois pour cent des Français fument, contre trente et un pour cent des Irlandais mais nous fumons seize cigarettes par jour en moyenne alors que les Français en fument douze. Alors, en ce qui concerne les vêtements, la musique, le tabac et l’alcool, les différences sont négligeables. Il existe pourtant  un domaine où l’on peut constater une vraie différence – le désir d’exercer le droit de manifester, de descendre dans la rue pour témoigner de son mécontentement.

Les Français participent plus à la vie politique et ils adorent les manifestations. En 2011, la Direction de l’Ordre Public et de la Circulation a enregistré 3.655 manifestations à Paris, ce qui fait une moyenne époustouflante de dix par jour, rien qu’à la capitale. Retraités, étudiants, salariés, enseignants, homosexuels, lycéens, militants islamistes, syndicalistes – tous, à un moment ou à un autre, sont descendus dans la rue pour revendiquer leurs droits ou pour protester contre telle ou telle injustice. Certaines manifestations attirent très peu de participants  – par exemple, en juillet une manifestation devant l’Hôtel de Ville pour protester contre la fraude électorale au Méxique n’a rassemblé que cinquante personnes. D’autres manifestations rassemblent plus de 300.000 personnes (selon les organisateurs; moins, naturellement, selon la police). Peut-être à cause de la crise financière on constate une hausse de 100% dans le nombre de manifestations à Paris depuis 2007.

En Irlande, par contre, où nous vivons la pire crise économique depuis la fondation de l’État, où nos banquiers se sont révélés corrompus, où le ministre de la Santé ferme les hôpitaux à tour de bras et où on ne peut plus payer les assistants de scolarisation, personne ne fait rien. Dans un livre publié récemment, Boomerang, l’auteur américain, Michael Lewis, s’étonne de la façon dont les Irlandais semblent contents d’accepter tout ce qui leur arrive sans broncher et sans vouloir organiser des grandes manifestations. À part un retraité qui a lancé deux oeufs pourris lors d’une réunion des actionnaires de AIB et un constructeur qui a garé sa bétonnière dans l’entrée du Parlement national, il n’y a eu rien qui puisse rivaliser les grands rassemblements parisiens. C’est peut-être vrai, à la fin, ce qu’on dit: nous avons les élus politiques que nous méritons.

À vous maintenant…

Écoutez cet extrait (ou regardez cet extrait)  des informations. Répondez aux questions suivantes:

1. What time of the day is the protest march taking place?

2. Who is protesting?

3. What percentage increase has taken place in protests since 2010?

4. What nickname has Paris earned?

5. How does the police spokesman say they handle protest marches?

6. How many protest marches were held in Paris on March10th?

Publicités

Étiquettes : , , , ,

Une Réponse to “Manifestations”

  1. dialoguesmadrid Says:

    En Espagne, c’est plus ou moins comme en Irlande. Malgré tous les scandales de corruption, les gens ne font rien… ou presque rien.

Would you like to comment?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :