Les Lettres d’Amour

Si vous voulez vraiment toucher quelqu'un, écrivez-lui une lettre...

The exam system deserves some credit for keeping the disappearing art of letter-writing alive. Although few people in the real world write letters any more, students of French the world over are regularly forced to concoct letters to pen-pals and restaurant managers in order to keep examiners happy.

Tous ceux qui étudient le français en fac sont condamnés à lire Les Liaisons Dangereuses de Choderlos de Laclos. C’est un roman épistolaire – c’est-à-dire un roman où, au lieu d’un narrateur, le lecteur lui-même construit le récit à partir des lettres que les personnages s’écrivent les uns aux autres.  Un tel roman serait, sinon impossible, du moins difficile aujourd’hui car, depuis l’arrivée des textos, Facebook et Twitter, on n’écrit plus des lettres comme dans le bon vieux temps. Par conséquent, les administrations des services postaux partout dans le monde s’inquiètent.

Aux États-Unis, ils ont trouvé une solution intéressante à ce problème…

À vous maintenant…

Écoutez cet extrait de l’émission « Les Grosses Têtes » et répondez aux questions.

  1. What, according to Philippe Bouvard, explains the ‘désamour‘ for traditional mail nowadays?
  2. What are Americans being asked to do?
  3. What four categories of people are mentioned as possible recipients?
  4. To what does a guest compare this scheme?
  5. What does Bouvard say is ‘difficult’?
  6. How does one of his guests contradict him?

Pour tous ceux qui aimeraient savoir comment écrire une lettre d’amour, voici une lettre de Victor Hugo, un grand écrivain, à sa maîtresse, Léonie Briard:

« Samedi – trois heures du matin.
Je rentre. J’ai ta lettre. Cette douce lettre, je l’avais lue aujourd’hui dans tes yeux. Que tu étais belle aux Tuileries sous ce ciel de printemps, sous ces arbres verts, avec ces lilas en fleurs au-dessus de ta tête… Vois-tu, mon ange, les arbres et les fleurs te connaissent et te saluent. Tu es reine dans ce monde…comme tu es reine dans mon coeur…
Voici une fleur que j’ai cueillie pour toi. Elle t’arrivera fanée, mais parfumée encore; doux emblème de l’amour dans la vieillesse. Garde-la; tu me la montreras dans trente ans.
Dans trente ans tu seras belle encore, dans trente ans je serai encore amoureux. Nous nous aimerons, n’est-ce pas, mon ange, comme aujourd’hui, et nous remercierons Dieu à genoux.
Hélas! Toute la journée de demain dimanche sans te voir ! Tu ne me seras rendue que lundi. Que vais-je faire d’ici là ? Penser à toi, t’aimer, t’envoyer mon coeur et mon âme… à lundi! — à toujours ! »

Exercice:

  • Lors d’une soirée récente vous avez rencontré la fille/le garçon de vos rêves. Rédigez-lui une lettre douce, tendre et pleine d’amour.
Publicités

Étiquettes : , , ,

Would you like to comment?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :